Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


L’ADC-Ikibiri : seul un dialogue peut conjurer les menaces qui hantent le Burundi




Par: Bernard Bankukira , lundi 19 mai 2014  à 16 : 23 : 24
a

L’Alliance des Démocrates pour le changement à l’étranger appelle le gouvernement burundais à un dialogue afin de décrisper la situation politique et sécuritaire délétère avant le rendez-vous électoral de l’an prochain.

Dans une conférence publique animée à Bruxelles le 17 Mai 2014 par les Présidents Léonard Nyangoma du Conseil National pour la Défence de la Démocratie (CNDD), et Alexis Sinduhije du Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD) sur la préparation des élections de 205, les deux leaders ont dénoncé ce qu’ils ont appelé une machine mise sur pied par le pouvoir du Président Pierre Nkurunziza « pour broyer l’opposition (ses leaders et leurs partis) et certains démocrates de son propre parti » dans l’objectif de briguer un troisième mandat.

Selon ces deux leaders politiques en exil, les élections démocratiques et apaisées qu’attend le peuple burundais sont menacées et compromises par « la restriction des libertés politiques, les assassinats politiques, les poursuites judiciaires, les emprisonnements arbitraires, la dislocation des partis politiques, la mise en place d’un cadre légal des élections taillé sur mesure, la mise en place d’une commission électorale acquise à sa cause, l’intimidation de ses propres camarades du parti », devenus « ses instruments d’oppression pour s’assurer un boulevard menant aux élections de 2015 », peut-on lire dans leur déclaration.

Parmi les menaces relevées par l’ADC-Ikibiri à l’étranger qui hantent ces élections de 2015 figurent notamment la volonté de Pierre Nkurunziza de se faire élire pour le troisième mandat, une milice paramilitaire Imbonerakure qui, selon eux, n’est commandée que par le Président Nkurunziza lui-même ainsi que la dislocation des partis politiques et de leur leadership ainsi que la restriction des libertés politiques.

Ils s’insurgent également contre les poursuites judiciaires à l’encontre des leaders et militants de l’opposition, une Commission électorale à la solde du pouvoir de Nkurunziza et autres.

Dans le but de conjurer toutes ces menaces, Léonard Nyangoma et Alexis Sinduhije propose une table ronde qui réunirait tous les partenaires politiques et la communauté internationale, une table qui aboutirait à l’abandon du troisième mandat par le Président Pierre Nkurunziza , l’interdiction et le démantèlement de « la milice Imbonerakure » ainsi que l’abandon des poursuites judiciaires contre l’opposition et la libération des prisonniers politiques.

Ils proposent aussi de laisser le fonctionnement des partis politiques aux seuls membres du parti, ainsi que la mise en place d’une Commission Electorale Impartiale, parmi tant d’autres.

Lire l’intégralité du mot liminaire ici :

PDF - 108.9 ko



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 19 mai 2014   à 19 : 01 : 30

BONJOUR A VOUS TOUS QUI SONT AVEC MOI EN DISANT MERCI POUR LES EFFORTS FAITE PAR L OPPOSITION ET LA SOCIETE CIVIL .UBURUNDI BWARATEY INTAMBWE MU VYERKEYE DEMOCRATION KUBERA TUFISE AMARADIYO N ABASHINGANTAHE BITANGA BATIZIGANYA. IZO NTWARO ZA GACINYIZO ,ZIGENZWA N UBWICANYI N UBUSUMA,ABARUNDI NTIBAZOBWIHANGANIRA ,TUSAVYE LERO MWEBWE BAKURU B IMIGABWE NA MWEBWE MASHIRAHAMWE KO MWOGWIZA AYO MANAMA MUKUMVISHA ABARUNDI KO ATAWUTINYA INGWE YAMWINJIRANYE KO UMWANSI WA MBERE ARI UBWOBA



Par   ce  mardi 20 mai 2014   à 15 : 02 : 59

we rose hakizimana wucane uzowota !!!niko mwamye !!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 61 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 11 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 7 %)

La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 5 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 5 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 5 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 5 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 5 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)