L’ADC-Ikibiri : seul un dialogue peut conjurer les menaces qui hantent le Burundi




Par: Bernard Bankukira , lundi 19 mai 2014  à 16 : 23 : 24
a

L’Alliance des Démocrates pour le changement à l’étranger appelle le gouvernement burundais à un dialogue afin de décrisper la situation politique et sécuritaire délétère avant le rendez-vous électoral de l’an prochain.

Dans une conférence publique animée à Bruxelles le 17 Mai 2014 par les Présidents Léonard Nyangoma du Conseil National pour la Défence de la Démocratie (CNDD), et Alexis Sinduhije du Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD) sur la préparation des élections de 205, les deux leaders ont dénoncé ce qu’ils ont appelé une machine mise sur pied par le pouvoir du Président Pierre Nkurunziza « pour broyer l’opposition (ses leaders et leurs partis) et certains démocrates de son propre parti » dans l’objectif de briguer un troisième mandat.

Selon ces deux leaders politiques en exil, les élections démocratiques et apaisées qu’attend le peuple burundais sont menacées et compromises par « la restriction des libertés politiques, les assassinats politiques, les poursuites judiciaires, les emprisonnements arbitraires, la dislocation des partis politiques, la mise en place d’un cadre légal des élections taillé sur mesure, la mise en place d’une commission électorale acquise à sa cause, l’intimidation de ses propres camarades du parti », devenus « ses instruments d’oppression pour s’assurer un boulevard menant aux élections de 2015 », peut-on lire dans leur déclaration.

Parmi les menaces relevées par l’ADC-Ikibiri à l’étranger qui hantent ces élections de 2015 figurent notamment la volonté de Pierre Nkurunziza de se faire élire pour le troisième mandat, une milice paramilitaire Imbonerakure qui, selon eux, n’est commandée que par le Président Nkurunziza lui-même ainsi que la dislocation des partis politiques et de leur leadership ainsi que la restriction des libertés politiques.

Ils s’insurgent également contre les poursuites judiciaires à l’encontre des leaders et militants de l’opposition, une Commission électorale à la solde du pouvoir de Nkurunziza et autres.

Dans le but de conjurer toutes ces menaces, Léonard Nyangoma et Alexis Sinduhije propose une table ronde qui réunirait tous les partenaires politiques et la communauté internationale, une table qui aboutirait à l’abandon du troisième mandat par le Président Pierre Nkurunziza , l’interdiction et le démantèlement de « la milice Imbonerakure » ainsi que l’abandon des poursuites judiciaires contre l’opposition et la libération des prisonniers politiques.

Ils proposent aussi de laisser le fonctionnement des partis politiques aux seuls membres du parti, ainsi que la mise en place d’une Commission Electorale Impartiale, parmi tant d’autres.

Lire l’intégralité du mot liminaire ici :

PDF - 108.9 ko



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

216 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 19 mai 2014   à 19 : 01 : 30

BONJOUR A VOUS TOUS QUI SONT AVEC MOI EN DISANT MERCI POUR LES EFFORTS FAITE PAR L OPPOSITION ET LA SOCIETE CIVIL .UBURUNDI BWARATEY INTAMBWE MU VYERKEYE DEMOCRATION KUBERA TUFISE AMARADIYO N ABASHINGANTAHE BITANGA BATIZIGANYA. IZO NTWARO ZA GACINYIZO ,ZIGENZWA N UBWICANYI N UBUSUMA,ABARUNDI NTIBAZOBWIHANGANIRA ,TUSAVYE LERO MWEBWE BAKURU B IMIGABWE NA MWEBWE MASHIRAHAMWE KO MWOGWIZA AYO MANAMA MUKUMVISHA ABARUNDI KO ATAWUTINYA INGWE YAMWINJIRANYE KO UMWANSI WA MBERE ARI UBWOBA



Par   ce  mardi 20 mai 2014   à 15 : 02 : 59

we rose hakizimana wucane uzowota !!!niko mwamye !!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 8 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Vers la dissolution de certains partis politiques,(popularité : 4 %)

Dossier Rwasa : Un analyste appelle à la prudence de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 3 %)