Uprona : Des enquêtes autour de l’attaque font objet de divergence




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 21 mai 2014  à 10 : 30 : 10
a

La vice-présidente et Représentante Légale du Parti Uprona reconnue par le ministre de l’intérieur interpelle la justice à mettre la lumière autour de l’attaque qui a eu lieu chez Gaston Sindimwo le 17 de ce mois et à sanctionner les auteurs de cet incident.

Dans un communiqué de presse signé Concilie Nibigira ce mardi, ce parti estime que cette attaque à grenade qui était par ailleurs la deuxième à ce domicile ne visait qu’à tuer le haut cadre de l’Uprona.

Il indique en outre qu’à travers cette attaque les auteurs voulaient aboutir à leurs objectifs d’empêcher le parti à aller de l’avant. Pour Concilie Nibigira, cette idéologie n’a pas de place au sein du parti des Badasigana raison pour laquelle il plaide pour que la justice fasse son travail par rapport à ce dossier.

La réaction est presque la même chez Jean Baptiste Manwangari à part que celui-ci regrette de l’instrumentalisation de la justice par l’exécutif. Il a accuse la justice burundaise de n’avoir trouvé que des boucs émissaires parmi les membres de l’Uprona après les enquêtes lors de l’attaque à la grenade en mars de cette année au quartier Nyakabiga chez Gaston Sindimwo. « Le mal est que les magistrats décident sur base des mesures dictées d’en haut », estime Jean Baptiste Manwangari.

Cette attaque survenue chez Gaston Sindimwo a eu lieu le 17 courant vers 19 heures après celle de mars 2014 dans des circonstances similaires.

Pendant les enquêtes, certains des membres influents proches de Charles Nditije ont pris le chemin de l’exil notamment le secrétaire du parti en Mairie de Bujumbura et deux autres jeunes garçons.

Pour le moment, les liens ne sont au rendez vous en tous au du parti des badasigana de Concilie Nibigira et de Charles Nditije. L’attaque chez Gaston Sindimwo vient elle venir à bout de ses liens délétères au sein du parti des Badasigana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

581 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 3 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)

Un silence complice sur les défis de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Un projet de loi sur la presse décrié par plus d’un,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Le lac Tanganyika sert de cimetière : pourquoi ce silence assourdissant ?,(popularité : 2 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 2 %)