Uprona : Des enquêtes autour de l’attaque font objet de divergence




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 21 mai 2014  à 10 : 30 : 10
a

La vice-présidente et Représentante Légale du Parti Uprona reconnue par le ministre de l’intérieur interpelle la justice à mettre la lumière autour de l’attaque qui a eu lieu chez Gaston Sindimwo le 17 de ce mois et à sanctionner les auteurs de cet incident.

Dans un communiqué de presse signé Concilie Nibigira ce mardi, ce parti estime que cette attaque à grenade qui était par ailleurs la deuxième à ce domicile ne visait qu’à tuer le haut cadre de l’Uprona.

Il indique en outre qu’à travers cette attaque les auteurs voulaient aboutir à leurs objectifs d’empêcher le parti à aller de l’avant. Pour Concilie Nibigira, cette idéologie n’a pas de place au sein du parti des Badasigana raison pour laquelle il plaide pour que la justice fasse son travail par rapport à ce dossier.

La réaction est presque la même chez Jean Baptiste Manwangari à part que celui-ci regrette de l’instrumentalisation de la justice par l’exécutif. Il a accuse la justice burundaise de n’avoir trouvé que des boucs émissaires parmi les membres de l’Uprona après les enquêtes lors de l’attaque à la grenade en mars de cette année au quartier Nyakabiga chez Gaston Sindimwo. « Le mal est que les magistrats décident sur base des mesures dictées d’en haut », estime Jean Baptiste Manwangari.

Cette attaque survenue chez Gaston Sindimwo a eu lieu le 17 courant vers 19 heures après celle de mars 2014 dans des circonstances similaires.

Pendant les enquêtes, certains des membres influents proches de Charles Nditije ont pris le chemin de l’exil notamment le secrétaire du parti en Mairie de Bujumbura et deux autres jeunes garçons.

Pour le moment, les liens ne sont au rendez vous en tous au du parti des badasigana de Concilie Nibigira et de Charles Nditije. L’attaque chez Gaston Sindimwo vient elle venir à bout de ses liens délétères au sein du parti des Badasigana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

586 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
La femme burundaise réclamme l’égalité et l’équité des genres,(popularité : 5 %)

L’envoi des soldats burundais au Mali pour bientôt ,(popularité : 5 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 5 %)

Incarcération de deux militants du parti FNL à Kirundo,(popularité : 4 %)

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Le président de l’ADC Ikibri se présente demain devant la justice,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)