Mbonimpa mérite respect puisqu’il respire l’humanité




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 21 mai 2014  à 07 : 34 : 28
a

« Celui qui traite de la manière Pierre Claver Mbonimpa dans ce pays n’a aucun respect envers personne d’autre. Pierre Claver Mbonimpa mérite respect parce qu’il a fait de la protection de la personne humaine son chevale de bataille ces dernières années. Nous n’avons pas besoin d’employer la terminologie juridique pour le réaliser », c’est la réaction à chaud du journaliste Innocent Muhozi directeur de l’Observatoire de la Presse au Burundi par rapport à l’audience publique de Pierre Claver Mbonimpa ce mardi.

Innocent Muhozi a indiqué que Pierre Claver Mbonimpa a sauvé beaucoup de vie au nom de l’Association pour le Promotion des Droits Humains et des Détenus dont il est fondateur. Il a déploré le fait que ce défenseur des droits humains soit aujourd’hui trainé en justice.

Selon lui, la seule préoccupation de Pierre Claver Mbonimpa est la vie de tout un chacun comme il a eu le temps de le prouver dans les moments de crise que le pays a connus. Pour lui, même le pouvoir se trompe en le trainant en justice pour des motifs qu’il qualifie de fallacieux.

La réaction d’Innocent Muhozi est telle ce mercredi, journée de l’audience, publique pour ce défenseur des droits humains au parquet de la Mairie de Bujumbura. Âgé de 66 ans, ses geôliers lui ont refusé d’aller au Parquet de la Mairie de Bujumbura à bord d’un des véhicules de l’Aprodh. Il est venu à bord d’un camion en position débout avec près d’une dizaine d’autres prisonniers.

Les organisations de la société civile dont Forum pour la Conscience et le Développement viennent de sortir une pétition dans laquelle elles plaident pour la sortie de prison de Pierre Claver Mbonimpa, lauréat du pris Martin Ennals en 2007 pour sa contribution dans la protection des droits humains au Burundi. La justice Burundaise lui reproche d’avoir attenté à la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat en parlant sur les médias photos à l’appui des jeunes qui feraient des formations militaires en République Démocratique du Congo.

L’humanité de Pierre Claver Mbonimpa peut encore faire objet de doute ? On ne sait pas mais pour une petite boutade , le président de la république est venu en personne au siège de l’aprodh en 2006 voir de ses propres yeux une personne dont la police avait torturé au niveau des testicules à l’aide d’un bidon selon Richard Nimubona. cette personne comme bon nombre d’autres avait eu la vie grace à Pierre Claver Mbonimpa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

478 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mercredi 21 mai 2014   à 19 : 43 : 42

Monsieur Muhozi, si tu ne sait pas ce que c’est la justice, demandez comment la justice des Etats Unis a humilié Dominique Strauss-Khan(DSK). Les policiens lui ont arraché dans un avion direction la France pour déposer son candidature pour être président. La veille de cette humiliation, DSK était en réunion avec les grands de ce monde à savoir Obama, Camoron, Sarkozy...Mais personne n’a ouvert la bouche pour faire une moindre critique à la justice parce qu’ils savent très que la justice est la justice et a son régime.
DSK a été humilié plus que Mbonimpa alors que son rang et ses exploits n’avez rien à voir avec Mbonimpa.



Par manirabaruta   ce  jeudi 22 mai 2014   à 03 : 31 : 58

J’ admire aussi le courage, la franchise du combattant de la liberté d’ informer qu’ est Mr Muhozi Innocent. Comme tous les vrais Bashingantahe qui ont décidé de faire triompher la vérité, la dignité et les droits de la personne humaine au Burundi, je ne serais pas surpris d’ entendre demain que Muhozi est dans le collimateur des forces du mal. Soit extrêmement prudent cher Muhozi. Que Dieu te protège.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)