Les médias privés sont plus écoutés au Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 22 mai 2014  à 08 : 17 : 35
a

Une maison de consultance Immar montre que les médias privés au Burundi à sa voir respectivement la Rpa, Bonesha et Isanganiro requièrent une bonne audience de la part du public burundais en général grâce à leurs émissions qui répondent à leurs desiderata.

Ce travail montre que les médias burundais en général sont écoutés à hauteur de 88% de la population burundaise variant entre 9 ans et plus. Huit sur 10 personnes ont de préférences disent qu’elles écoutent au moins la radio par jour en langue nationale le Kirundi, langue préférée par tous.

32% d’entre elles écoutent les médias en Français, langue officielle.

Pour les 3 médias ci- hauts cités, les émissions qui bénéficient d’une grande audience sont surtout les journaux parlés contrairement aux médias d’obédience religieuse ou sociale. Le public apprécie surtout la part que ces médias accordent à l’actualité de la vie du pays en général mais regrette de la prédominance des sujets d’ordre politique.

Les médias privés sont différemment appréciés en fonction des variables pour lesquels ils se distinguent chacun de sa part selon les résultats de ce travail.

La Radio Bonesha se distingue dans sa manière d’accorder une place choix à la jeunesse.

La radio Isanganiro de sa part est forte selon ce rapport au regard de la diversité des émissions tandis que la Rpa se révéle plus proche de la population parce qu’elle en est le ‘’porte parole’’.

Ces médias accusent cependant des lacunes. Elles accordent une place de choix au volet politique et relèguent à l’écart les sujets d’ordre social, environnemental et économique dans l’actualité.

Pour mieux améliorer les contenus à donner au public, ce centre de consultance interpelle les spécialistes des médias à accorder une place de choix aux sujets de l’intérieur du pays et surtout à traiter l’actualité étrangère.

Immar demande aux médias faire preuve d’innovations pour améliorer les contenus des médias en fonction d’une écouté préalable qu’ils devraient faire auprès des auditeurs.

La révision des programmes devraient selon cette maison inciter les auditeurs à écouter davantage les médias.

Ce centre a aussi montré que la Télévision Nationale occupe la première place parmi les antennes de télévisions émettant dans ce pays probablement grâce à sa capacité de couvrir le gros du territoire national contrairement aux autres antennes de télévisions.

Là encore, la Télévision Renaissance apparait comme le prototype de la Rpa, un médium ‘’porte parole’’ de la population




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

211 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 35 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 21 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 11 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 4 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 4 %)

Une loi pour mettre fin aux violences basées sur le genre,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

SYNAPA : Les revendications refont surface ,(popularité : 3 %)