Bubanza : Insécurité dans les localités de Kajeke, Kagirigiri et Muyange




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 22 mai 2014  à 08 : 04 : 12
a

Les localités de Kajeke, Kagirigiri et Muyange en commune et province Bubanza ont été marquées par une nuit d’insécurité suite à une attaque perpétrée par un groupe d’hommes armés qualifiés de bandits armés selon le reporter de la Radio Isanganiro Spès Caritas Kabanyana sur place.

Des tirs nourris ont été entendus au cours de la nuit de mardi à mercredi dans les deux localités. C’était aux environs de 19h que ces tirs ont été entendus.

Lorsque les habitants de ces localités ont crié au secours, ces hommes armés ont à leur tour tirés plusieurs balles en direction des forces de l’ordre qui s’apprêtaient pour intervenir, et ces derniers se sont à leur tour défendus en répliquant.

Selon les sources de notre correspondant sur place, ces "bandits" avaient déjà pillé des biens ménagers dans quelques familles de ces localités.

La police les a poursuivis et retrouvés dans une maison d’habitation à Muyange tout près de Kagirigiri vers 2h du matin de mercredi dernier.

Sur les lieux quelques objets militaires ont été saisis, à savoir une baïonnette, une gourde et une tenue militaire.

Ces hommes ont eux même affirmé qu’ils étaient armés, mais le chef de poste de la police à Bubanza indique que la police n’a pas pu immédiatement saisir toutes leurs armes et d’autres objets ménagers qui avaient été volés au cours de la même nuit.

Ces bandits ont été acheminés au cachot de la police à Bubanza. Selon les sources sur place l’un de ces derniers ferait parti des auteurs du crime commis sur la colline Kanazi dans la commune Musigati la semaine dernière où un vieux de la localité a été tué par balle par un groupe de personnes armées.

Les défenseurs des droits humains déplorent les faits et soulignent que la commission chargée du désarmement de la population civile a encore du pain sur la planche.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

292 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 22 mai 2014   à 19 : 55 : 44

Jewe ndi umunya-Bubanza (ariko, Umurundi cane-cane ). Numva abenegihugu n’abajejwe umutekano bavyifashemwo neza. Bakomere ! Dutegerezwa kumenya ko umutekano wacu ari igikorwa cacu twese (abenegihugu, aba-polisi/soda, abategetsi, abato n’abakuru). Nk’abenegihugu dutegerezwa kwama tuneeka kandi tukuumviriza, tukamenyesha ababijejwe ico twinuuvye cose amazi atararenga inkombe ! Kirazira kikaziririzwa ko twokingira ikibaba umubisha uwo ariwe wese (n’aho yoba umugenzi, incutsi, umubanyi, umuryango...). Murakoze.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 9 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 6 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 4 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 4 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 4 %)

Pour qui roule l’impunité au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Rançons sur le lac Tanganyika ,(popularité : 4 %)

Les victimes de l’intolérance politique ,(popularité : 4 %)

Les habitants en mairie de Bujumbura dénoncent la persistance de l’insécurité,(popularité : 4 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 4 %)