Les agresseurs des journalistes dans les mains de la justice




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 23 mai 2014  à 08 : 51 : 05
a

Vénant Sibomana et Ezéchiel Miburo, tous imbonerakure ainsi que respectivement président du conseil communal de Marangara et agronome vétérinaire sont locataires de la prison centrale de Ngozi depuis ce jeudi pour avoir séquestré deux journalistes il y a de cela plus de deux semaines.

Ces journalistes qui furent séquestrés sont Sonia Rolley de Radio France Internationale et Serges Nibizi de la Radio Publique Africaine. C’était à Ngozi en commune de Marangara. La justice allait emprisonner les 5 autres jeunes du parti au pouvoir qui avaient participé dans cette séquestration mais ils ont pris le large après avoir eu écho de leur arrestation qui était en cours selon les sources en provenance de Ngozi.

Pour le moment les défenseurs des droits humains apprécient la contribution de la justice dans cette affaire mais dans l’entre temps, les rebondissements commencent autour de ce dossier. Lors d’une descente en province de Ngozi ce samedi, 5 députés tous originaires de organisation politique ont plaidé pour leur libération. Jean Bosco Makera élu dans la circonscription de Ngozi a tranquillisé la population en indiquant que ces membres retrouveront leur liberté d’ici peu.

Ces deux journalistes avaient été arrêtés par la jeunesse du CNDD -FDD pendant plus de 3 heures alors qu’ils se rendaient au Nord du Burundi. Les responsables de sécurité dans cette province avaient même interpellé ces jeunes du CNDD FDD leur demandant de laisser ces journalistes continuer la route mais sans succès. Les médias et le gouvernement burundais ont décrié cette situation.

Incarcération certes, il reste à voir si Jean Bosco Makera aura raison sur la justice. Cette séquestration des deux journalistes ne visait qu’à les empêcher de faire leur métier. En attendant la suite qui sera réservée à ce dossier Minani Marie membre de l’Uprona a été incarcérée ce jeudi en commune de Giteranyi. Elle est accusée d’avoir livré une infirmation aux médias autour d’une probable distribution d’armes aux jeunes du parti au pouvoir dans cette commune.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

507 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 28 %)

Près de 100 jours d’incarcération de Mbonimpa, les messages de soutient tombent,(popularité : 6 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 4 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 4 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 3 %)

Ces deux crimes sont toujours impunis ,(popularité : 3 %)

CVR : Les attentes devraient être inclusives ,(popularité : 3 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 3 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 3 %)

Il vient passer une année sous les verrous ,(popularité : 3 %)