Bubanza : Une plantation de cannes à sucre brûlée




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 28 mai 2014  à 16 : 27 : 00
a

Quatre personnes ont été arrêtées par la police dans l’après midi de mardi dernier accusées d’avoir enflammé une bonne partie d’un champ de cannes à sucre de la société Tanganyika Sugar industries, en commune Gihanga.

La partie qui a pris feu se trouve entre la 4e et la 5e transversale dans la réserve naturelle de la Rukoko. Outre les plantations de cannes à sucre, un tracteur de ladite société privée a été touché par le feu.

Selon les témoignages de la population de cette localité, ce feu s’est fait remarqué dans l’après midi (vers 13h du même jour). Les policiers et les ouvriers de la société Tanganyika Sugar Industries ont fait de leur mieux pour éteindre ce feu sans y parvenir aussi tôt que possible.

La tâche n’a donc pas été facile puisque plus de 300 hectares de ce champ du commerçant Nahum Barankiriza ont été emportés par ce feu. Le manque du matériel adéquat pour maîtriser le feu a constitué un handicap.

Selon les sources sur place, le feu se propageait rapidement d’une partie de ce champ à une autre à cause du vent qui déplaçait le feu dans tous les sens.

Jusqu’à 19 h, les policiers du poste de police à Gihanga et les agents de ladite société essayaient de maitriser le feu sans succès. Selon les informations en provenance de Gihanga, l’intervention d’un véhicule de la police de protection civile en provenance de Bujumbura n’a pas résolu le problème à cause des routes impraticables pour accéder à la partie qui avait déjà été touchée.

L’auteur présumé de ce drame est un certain Ferdinand Mugabo, qui ne nie d’ailleurs pas les faits. Il affirme qu’il était entrain de griller des patates douces. Outre celui-ci, 3 enfants mineurs ont été arrêtés. Ces derniers affirment qu’ils ont aidé le premier à enflammer ces cannes à sucre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

522 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par rukundo   ce  mercredi 28 mai 2014   à 20 : 22 : 54

abantu nkabo babagesera bakwiye guhanwa vyakarorero.



Par manirababona   ce  mercredi 28 mai 2014   à 23 : 18 : 44

Biens mal acquis ne profitent jamais.



Par   ce  jeudi 29 mai 2014   à 04 : 25 : 04

Bubanza ! Ma province natale qui ne connait jamais de paix totale ? Pouquoi, Bubanza ? Pourquoi cette stupidite fatale ?



Par   ce  jeudi 29 mai 2014   à 14 : 35 : 26

L’IGNORANCE EST LA MERE DE TOUS LES MAUX.



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 21 juin 2014   à 17 : 01 : 08

BIENS MAL ACQUIS NE PROFITENT JAMAIS,KANDI NGO ICO UHAWE
N UGUTORA UGISUBIZWA N UGUTAKARA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
Buzimba : La reconversion de la vieille palmeraie au point mort,(popularité : 2 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 1 %)

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 1 %)

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?,(popularité : 1 %)

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?,(popularité : 1 %)

Les remous contre l’entreprise Léo à Kigobe-Nord ,(popularité : 1 %)

Burundi : La verdure environnementale se transforme petit à petit en noire,(popularité : 1 %)

Une montagne d’immondice au quartier Ngagara,(popularité : 1 %)

Ngozi : Le calcaire, une richesse souterraine profitable à Busiga,(popularité : 1 %)

Le barrage de Mugere menacé,(popularité : 1 %)