Sur intervention de l’Ombudsman, Roger Muhizi retourne à l’hôpital




Par: Désiré Nimubona , mercredi 28 mai 2014  à 18 : 26 : 39
a

Roger Muhizi, transféré hier de son lit d’hôpital Prince Louis Rwagasore à la prison Centrale de Mpimba, se trouve actuellement à l’Hôpital Prince Régent Charles pour des soins de santé, selon son avocat Me Amédée Nzobarinda.

La décision est tombée, selon une autre source, grâce à l’intervention de l’Ombudsman burundais Mohamed Rukara.

Ce dernier avait organisé des assisses entre les jeunes des partis de l’opposition et ceux de la mouvance présidentielle pour étudier ensemble comment éviter l’’instrumentalisation de la jeunesse burundaise à la veille des élections de 2015.

Le matin de ce mercredi, les travaux des jeunes des partis réunis au tour de l’Ombudsman avaient repris et les jeunes de l’ADC-ikibiri étaient au rendez-vous aussi.

Des jeunes de l’ADC-ikibiri (opposition) avaient quitté les travaux hier accusant le pouvoir en place au Burundi de brutaliser les opposants, se référant à Muhizi qui venait d’être transféré en prison alors qu’il n’avait pas encore guéri.

Ses avocats avaient aussi crié au scandale, promettant de traduire en justice les responsables de l’hôpital Prince Louis Rwagasore qui avaient signé un billet de sortie d’un malade qui n’avait pas encore guérie pour faciliter la justice à le transporter en prison.

Conduit devant le Substitut du Procureur de la République en mairie de Bujumbura, il avait refusé de dire quoi que ce soit lors de son interrogatoire, selon une source de son avocat.

Roger Muhizi n’avait même pas signé un procès verbal de son audition car, il n’avait rien dit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

845 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par citoyen   ce  jeudi 29 mai 2014   à 08 : 19 : 02

Est-ce que pour avoir un sens de l’humanité il faut etre Ombudsman ?
L’interventin de l’Ombudsman et la réintegration de Muhizi à l’hopital prouvent que cette institution politique est capable de beaucoup de choses dans ce pays. QU’il lève sa voit pour dire "halte" aux personnes qui se comportent comme des sauvages et aux jeunes manipulés par les partis politiques.
Il avait tardé à montrer sa force,qu’il continue ! pourvu que cela dure !



Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 6 juin 2014   à 11 : 36 : 25

ivyo tubona bigigwa ntawobivuga ngoabishobore,novuga ko ubukozi bw ikibi ataho bzobashikana,womenga bize kukora ikibi
mugabo nibashishike bazovyishura,Roger Muhizi IMANA irakubona
uzokira ,ariko tugume tufatanye mu nda kuko utiny ingwe ntutinya iyakwinjiranye,abo bkozi bikibi nta mihezagiro bafise



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 9 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 4 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 4 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 4 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 3 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 3 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 3 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 3 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 3 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 3 %)