Il devrait déclarer ses biens




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 29 mai 2014  à 09 : 43 : 22
a

Le président de la république devrait déclarer ses richesses en signe de patriotisme au lieu de se lancer dans une campagne de sensibilisation pour l’amour de la patrie.

Dans une conférence de presse qu’il a animée ce lundi sur le blanchiment d’argent, Faustin Ndikumana a interpellé Pierre Nkurunziza à faire preuve d’amour de la patrie en prenant le devant comme mandataire public en déclarant ses biens.

Il a dénoncé une série de pratiques caractéristiques de la mauvaise gouvernance au Burundi notamment l’accès à l’emploi qui est conditionné par l’octroie des pots de vins, le détournement des biens de l’Etat dont se rendent coupables certains des hauts autorités de l’Etat.

Pour le président de la Parcem, l’on dirait qu’il y aurait un esprit revanchard parmi les autorités de ce pays. Il a appelé Pierre Nkurunziza à inaugurer une campagne de sensibilisation parmi les mandataires de l’Etat pour qu’ils déclarent leurs biens surtout que nous approchons les échéances électorales de 2015.

Pour lui, le refus pour les mandataires publics à déclarer leurs biens est synonyme de décadence morale. C’est pourquoi il devrait servir il devrait servir d’exemple en déclarant ses biens avant la fin du deuxième mandat à la tête de l’Etat.

Selon lui, pour que le Burundi ne continue pas à décliner sur l’échiquier économique international Pierre Nkurunziza devrait servir d’exemple pour que les autres burundais le suivent.

Cette conférence de presse a été animée au moment où une loi sur la déclaration des biens pour les mandataires publics n’est jamais suivie à la lettre. Il n y’a pas encore eu d’étude sur l’enrichissement illicite au Burundi.

Le président de l’Observatoire pour la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques n’a d’ailleurs cessé de demander au président de la république d’expliquer l’origine de ses champs de vivres à travers le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

574 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 29 mai 2014   à 14 : 40 : 33

Niwe president wambere yazanye ubusuma ninzara yiyegeje mwijambo ryimana



Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 30 mai 2014   à 01 : 08 : 34

Ubwo ntimumusavye umuzi w ibuye,simvuze umuziw ibuye kuko ataco afise.ah ubwo ngira ataguze ordinateur igenewe ico gikogwa akashiraho n isosiete ivyandika , nibaza ko impapuro zo bitokunda kuko birenze urugero,

mbega ho ni ya declara muzoheza murabe ivyo yerekanye igihe yaja ku butegetsi ,mubigize gurtyo niho muzobona ivyo yivye ni gihe vyibiwe gerageza mugabo biracagoye



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 14 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 4 %)

L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café,(popularité : 4 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 4 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 4 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 4 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)