Centrafrique : Deux morts parmi les anti Balaka, l’armée burundaise accusée




Par: Désiré Nimubona , vendredi 30 mai 2014  à 15 : 38 : 01
a

Un groupe de manifestants anti MISCA en Centrafrique a attaqué une base militaire burundaise à Bangui ce vendredi matin pour exiger le départ de la MISCA et surtout les soldats burundais et la démission du président intérimaire Centrafricain Mme Catherine Samba-Panza.

Le bilan va faire deux morts du coté des manifestants selon le Porte-parole de la MISCA Francis Che, joint par l’agence Reuters.

« Il y avait des manifestants armés et qui ont attaqué la base burundaise. Les soldats Burundais ont riposté et ouvert le feu et il y a eu deux personnes tuées et deux blessés parmi les assaillants, » a déclaré Francis Che.

L’attaque n’a pas duré longtemps, selon notre source, mais l’armée burundaise prestant au sein de la MISCA a pu récupérer des armes.

« La foule s’est dispersée. Nous avons récupéré deux armes et une grenade à main », dit Francis Che, Porte-parole de la Misca à Bangui.

Les manifestants s’étaient rassemblés devant le siège de la mission de l’ONU à Bangui situé à environ 200 mètres de la base burundaise depuis ce vendredi vers 5 heures demandant le départ des troupes burundaises, qu’ils accusent de favoriser les musulmans.

Mercredi, une église catholique dénommée Fatima de Bangui avait été attaquée faisant 15 morts et des blessés, et les chrétiens ont accusé les forces de la MISCA de ne pas pouvoir arrêter la violence.

Les manifestants eux disent avoir perdu dans leurs rangs au moins 5 personnes lors de cette fusillade. Mais ils rejettent ne pas avoir ouvert le feu sur la base des soldats burundais.

L’un d’eux, cité par Reuters TV dit que les manifestants s’étaient réunis “ avec les femmes et les enfants et sans armes, et les Burundais ont tué cinq personnes (parmi nous, Ndlr) », a déclaré Eric Sako, un homme d’affaires cité par Reuters TV.

« Nous étions dans les bureaux de l’ONU pour tenter d’expliquer les choses, et ils ont ouvert le feu sur nous », a-t-il continué.

Suite à cette attaque de mercredi dans la chapelle Fatima à Bangui, Sébastien Wenezoui, un chef de la milice chrétienne anti-Balaka, a accusé les forces internationales de l’abandon de l’église à ses attaquants et accusé les soldats burundais et les soldats français d’être trop lents à réagir, selon Reuters toujours.

Le Burundi a envoyé 850 militaires à la Misca et l’adjoint de cette force de maintien de la paix en République Centrafrique est confié à un burundais, le Général Athanase Kararuza.

Au tour de 200 policiers burundais seraient aussi attendus en Centrafrique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2131 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par mwenegihugu   ce  vendredi 30 mai 2014   à 20 : 15 : 14

Ahubwo, Centrafrique yari ikwiriye gushimira Imana ko abanya Afrika (harimwo Abarundi) babaserutseko... Sinon, ntagihugu kihura intashima ziba zitarondewe ! Bravo Burundian Soldiers !



Par Ndikumana Roger   ce  samedi 31 mai 2014   à 07 : 59 : 09

Ningombwa kwivuna mutewe.
Que cela sert de leçon à tout autre traitre qui chercherait à vous tirer dessus.Vous étes là pour les aider à ramener la paix. Votre sens du service est aprécié de tous.
We are proud of you.



Par sindayihebura rénovat   ce  samedi 31 mai 2014   à 14 : 42 : 56

nous sommes très confiants de nos troupes se trouvant en centrafique, nous ésperons que ces sont des accusations sans fondement, qu’ils ne soient pas broullé par cette situations nous les encourageons à aider ce pays en protegeant tous les couches de la population



Par harerimana pacifique   ce  dimanche 3 août 2014   à 21 : 32 : 53

POUR LE CENTAFRIQUE IL PEUVENT PROTEGER TOUTES LES COUCHES,MAIS, POUR LEUR PAYS,TUER UN MUHUTU CELA NE LEUR DISENT RIEN,MAIS PLUTOT IL APPUIS CE QUI LES TUEURS,VOIR MEME EUX AUSSI ACCOMPAGNE CEUX-LA DE FAIRE DES ACTS IGNOBLE COMME LES AUTRES.UBU HARAGEZE KO TWIKURAKO IGIPOLISI CIBIHEMUCIMBONERAHAFI CNDDFDD.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 4 %)

Vers la réparation des victimes de Thomas Rubanga en RD Congo ,(popularité : 3 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 2 %)

Le président Somalien échappe à la mort dans une ambuscade ,(popularité : 2 %)

Le chef du M23 frappé par des sanctions américaines,(popularité : 2 %)

Sommet de l’Élysée : le président de la BAD plaide pour un financement innovant du développement,(popularité : 2 %)

Un cinquième Ballon d’Or pour Lionel Messi ,(popularité : 2 %)

RDC : Le M23 perd ses dernières positions ,(popularité : 2 %)

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa ,(popularité : 2 %)

Commémoration du génocide rwandais : Didier Reynders n’est pas invité,(popularité : 2 %)