Faute de documents le procès Uprona reporté




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 31 mai 2014  à 07 : 12 : 41
a

Le parquet près la cour d’appel de Bujumbura a reporté le procès de deux membres du parti Uprona accusés d’être impliqués dans l’attaque chez Gaston Sindimwo à cause de l’absence à la cour d’appel de documents notamment l’ordonnance motivée de la détention préventive.

Vers 11 heures passées de plus de 30 minutes, les avocats de la défense et de la partie civile ont été informés que le procès au niveau de la chambre de conseil de la cour d’appel n’allait pas être entendu.

D’une part, les jeunes pour la plupart qui avaient accompagné ces deux jeunes de l’Uprona aujourd’hui sous les verrous ont crié à l’injustice.

Pour eux, difficile de digérer comment ces deux membres de l’Uprona restent locataire de la prison centrale de Mpimba au moment où le délai de détention préventive a été largement dépassé.

De l’autre, Gaston Sindimwo et ses proches qui aussi s’étaient donné rendez vous à la cour d’appel de Bujumbura n’ont pas caché leur joie de voir le procès reporté à vendredi prochain.

Me Ciza Rénovat, l’avocat de la défense a indiqué qu’ils ont été informés que l’ordonnance motivée de la décision préventive et la signification du jugement qui avait été rendue par le parquet ne se trouvaient pas dans le dossier de la cour d’appel. Il estime que ces documents auraient été sciemment volés à la greffe pour faire reporter le procès encore à plus tard.

Ce report du procès ce vendredi est la deuxième du genre. La semaine écoulée, les deux membres du parti Uprona s’étaient présentés à la cour d’appel de Bujumbura. En cause, la même cour d’appel avait manqué de documents faute de photocopieuse.

Deux jeunes membres de l’Uprona accusés d’avoir participé dans l’attaque à la grenade chez lui au mois de Mars au moment où ils parlent de montage qui ne visait qu’à faire arrêter les membres de ce parti Uprona proches de Nditije Charles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

297 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  lundi 2 juin 2014   à 20 : 13 : 44

naho boteka ibuye rigasha nta UPRONA-NDITIJE irota itera grenade uyo mucangero gaston ahubwo nibarekure abo ba jeune bapfiriye ubusa mu mpimba nguyo LIONEL bamubujije kugira mariage yiwe gaston arazi neza ko yamwankiye kumukurikira mumugambi wiwe uteye iseseme.wait and se naho CNDD yo BAREKURA UYO gaston TUZOMUKURIKIRANA aho azoba ari hose aramenya abo bazungu baguma baza urutavanako babarondera kumenya neza icarimwo nawe agatwenga atazi.......



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya libre, L’APRODH scandalisée ,(popularité : 3 %)

Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 2 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 2 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 2 %)

Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi ,(popularité : 2 %)