La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 31 mai 2014  à 07 : 16 : 37
a

Le président de l’Association pour la Promotion des Droits Humains et des détenus Aprodh dans les provinces du sud du pays a plaidé pour que la sécurité d’Alexis Niyubahwe, responsable du Service National des Renseignements en commune de Bukemba et Giharo de la province de Rutana soit assurée dans sa maison de détention du parquet de la Répubique de Rutana où il se trouve.

Dans une interview qu’Innocent Mwumvikano, le président de l’Aprodh dans les provinces du sud du pays a accordée à la radio isanganiro ce vendredi , il a exprimé ses inquiétudes par rapport à son transfert vers Bujumbura par les services de renseignement pour motif de maladie alors qu’il dit jusqu’à présent que sa santé est bonne.

Il a souligné aussi son incompréhension de voir que ce transfert a failli avoir lieu dans la soirée alors qu’Alexis Niyubahwe en personne n’avait cessé de contester cela.

Ce défenseur des droits humains interpelle la justice à tout faire pour assurer la sécurité de cet agent du Service National des Renseignements et de faire la confrontation de ses dires avec ces accusateurs. Pour Innocent Mwumvikano , cela amènerait chacun à avoir la version réelle par rapport à l’infraction qui pèse sur lui.

Ce défenseur des droits humains juge la sécurité de cet homme importante puisque les autorités de ce pays ne cessent de refuser l’existence d’un plan de distribution d’armes à feu à certains imbonerakure. Alexis Niyubahwe est accusé d’avoir livré une information autour d’une probable distribution d’armes aux jeunes imbonerakure.

Jusqu’alors, il est accusé d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat. Originaire de la province de Makamba, Alexis Niyubahwe est membre du CNDD FDD. Il travaille dans cette institution depuis 2010 après les élections. Il a aussi été à la tête d’une micro finance Initiative pour le Développement Communautaire qui a fait perdre des sommes colossales aux habitants de la commune de Makamba particulier qui espéraient gagner beaucoup d’argent dans cette micro finance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

706 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par muri-bande?   ce  dimanche 1er juin 2014   à 02 : 04 : 09

Mwa burwi mwe mwiyita ko muhagararira agateka ka zina muntu, ni mube mumenya aho amanyanga yanyu agarukira. Kwisuka muvyerekeye umutekano w’igihugu (renseigemnent, securite’, politike) vyerekana ko muri nk’imbwa ziyambitse inshato z’intama... Kwifadikanya canke kworohereza uwugambanira igihugu na vyo birababaje. Mbega ni nde yabahenze ngo muri hejuru y’amategeko ?



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 32 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)

Le M23 pourrait se retirer de Goma et de Saké,(popularité : 3 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 2 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)