Yanick Nihangaza bientot rapatrié au Burundi




Par: Désiré Nimubona , lundi 2 juin 2014  à 11 : 49 : 58
a

Yanick Nihangaza sera rapatrié au Burundi bien que sa santé ne s’est pas encore améliorée, nous apprend Hindustan Times, un journal indien.

Depuis le 21 avril 2012, Yanick Nihangaza, un jeune burundais de 24 ans, se trouve dans un état critique dans un hôpital privé de ce pays, après que le 20 avril 2012 ; ce jeune a été agressé par des jeunes indiens.

La majorité d’entre eux ont été arrêtés et jugés à une peine de dix ans.

Ce journal souligne que l’Etat de Punjab, dans lequel le jeune Nihangaza avait été agressé avait promis de payer 75 milles roupies pour son transfert au Burundi.

Le chargé des Finances au sein de l’Etat de Punjab avait aussi visité Yannick Nihangaza sur son lit d’hôpital, un hôpital privé dénommé Columbia Asia Hospital de Patiala.

Selon le Hindustan Times, le père de Nihangaza qui se trouve en Inde depuis l’agression de son fils apparait affaibli.

« Son père Nestor Ntibateganya, qui a été en Inde pour prendre soin de Yannick, est traumatisé et a épuisé ses ressources suite aux navettes entre les bureaux pour obtenir de l’aide » commente Hindustan Times.

Le Commissaire adjoint de Punjab Priyank Bharti jeudi dernier a informé le père de la victime que le gouvernement a finalement préparé une ambulance aérienne et Yannick serait pris de Patiala par le Club de l’aviation civile pour son voyage vers Bujumbura.

La date n’est pas encore connu selon le journal mais la décision a aussi été confirmée par un conseillé du médecin qui suivait l’affaire cité par Hindustan Times.
« Yannick sera envoyé dans son pays d’origine dans les prochains jours » a-t-il indiqué à son père Nestor Ntibateganya.

Nestor Ntibateganya qui a remercié le Gouvernement de cette décision garde dans sa mémoire des rêves brisés de son fils venu en Inde pour apprendre l’informatique mais qui va retourner dans son pays en coma et anéanti.

« J’ai envoyé mon fils dans ce pays pour étudier. Il était un grand enfant et étudiant exceptionnel qui était constamment occupé à apprendre les compétences nécessaires pour son avenir ... Il n’était pas dans la rue pour apprendre à tuer, voler ou faire autre type de mal comme (…) ces tueurs qui sont les citoyens de votre grande nation », avait écrit en 2012 Ntibateganya à Parkash Singh Badal, un haut cadre du Gouvernement de Punjab, en demande d’une intervention gouvernementale

Guidé par des sentiments parentaux, il avait écrit :

« Je vous écris comme un père écrit à un autre père , quelqu’un qui a connu et expérimenté l’amour d’un enfant et a donné des soins et de l’amour à d’autres êtres humains comme vous ».

Après cette lettre Badal a annoncé que le Gouvernement allait supporter tous les frais médicaux du jeune burundais. La représentation diplomatique du Burundi en Inde dit aussi avoir joué un rôle important vers ce dénouement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1096 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 13 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 4 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 3 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)

Inde : Des jeunes étudiants burundais en prison sur fond de bagarre ,(popularité : 2 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 2 %)

La sécurité est relativement bonne sur le territoire national,(popularité : 2 %)

Inscription des anciens combattants : une obligation dans tout le pays ,(popularité : 2 %)

Des hommes armés attaque le poste de police à Gihanga,(popularité : 2 %)