Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Dossier des armes : Des signatures pour exiger des enquetes indépendantes




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 3 juin 2014  à 10 : 31 : 06
a

L e Forum pour le Renforcement de la Société civile (FORSC) a officiellement lancé ce lundi une pétition dont la teneur est d’exiger l’urgence d’une enquête indépendante et crédible sur les allégations de distribution des armes aux jeunes imbonerakure, de constitution d’une milice armée et d’entrainement para militaire des jeunes burundais en République Démocratique du Congo.

Au cours d’une conférence de presse, marquant le lancement de cette pétition, le Délégué Général du Forsc a précisé que cette pétition est lancée et va être signée pour exiger la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante qui va faire conduire des investigations.

« (...) Nous disons qu’il est aujourd’hui urgent que cette enquête soit diligentée et cette demande est adressée à l’endroit du Président de la République du Burundi, du Président de la République Démocratique du Congo, du Secrétaire Général des Nations Unies ainsi que du Président en exercice de l’Union Africaine », a déclaré Vital Nshimirimana, Délégué Général du Forsc.

Il a aussi annoncé qu’ils s’attendent à ce que des milliers de Burundais qui soutiennent l’action de la société civile, qui soutiennent que le Burundi n’a pas encore besoin que le sang des Burundais et Burundaises soit re-versé, signent massivement cette pétition.

Concernant les lieux ; le délégué général du Forsc a précisé que cette pétition sera envoyée aux sièges de plusieurs organisations de la société civile ainsi que dans leurs succursales que ce soit dans les provinces, les communes ou dans les quartiers, aux médias, ainsi qu’une autre pétition qui sera signée en ligne pour les Burundais qui ne se trouvent pas sur le territoire national.

Vital Nshimirimana a aussi dénoncé le comportement du pouvoir public qui ne veut plus respecter la liberté d’expression qui est garantie par la constitution et d’autres textes internationaux.

« Nous interpellons le gouvernement du Burundi à travers ses différents services qu’il s’avère extrêmement nécessaire de respecter la liberté d’opinion ; la liberté d’expression, et surtout la liberté de manifestation pacifique et que lorsque les citoyens montrent leur opinion, ils ne devraient pas être poursuivis pour cela », a déclaré le délégué général du Forsc.

Il affirme qu’il y a des gens qui sont poursuivis pour avoir klaxonné vendredi dernier pour dénoncer l’emprisonnement du président de l’Aprodh.

Plutôt si les citoyens répondent à un tel appel, si des gens se cherchent d’autres moyens de s’exprimer, le gouvernement devrait en profiter pour tirer une leçon parce que cela montre qu’il y a un déficit, donc qu’il y a d’autres canons qui leurs sont fermés, a-t-il affirmé.

A cet égard, il ajoute que des textes juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme démontrent même que les populations du monde entier doivent exercer leur liberté d’expression et d’opinion aux risques de s’adonner à la révolte en tant que dernière solution.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

273 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 16 %)

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 15 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 14 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 14 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 14 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 14 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 14 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 14 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 14 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 14 %)