Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières




Par: Dieudonné Nzeyimana , jeudi 5 juin 2014  à 17 : 14 : 49
a

En commune de Giteranyi de la province Muyinga, quatre collines (SHOZA, RUMANDARI, KINANIRA, GASENYI) sont frontalières à la Tanzanie. Pas d’obstacle naturel pouvant servir de frontière visible entre le Burundi et la Tanzanie.

La frontière résulte du tracé artificiel des frontières hérité de la période coloniale. Depuis un mois, des poteaux d’indication de cette frontière sont installés.

Une zone neutre large de vingt et cinq mettre doit être dégagé d’après les ouvriers sur le chantier. Ces ouvriers ignorent la nationalité de leur employeur.

Sur la colline Gasenyi, précisément au marché de Bambo dont une partie est sur le territoire burundais une autre sur le sol tanzanien, les nouveaux poteaux doivent être érigés à certains endroits à l’intérieur des maisons ou des magasins. Illustration, une des bornes sera construite dans la maison du Burundais Roger Ndayizeye.

Des Burundais et Tanzaniens de ces localités cohabitent sans distinction de nationalité, la langue la plus parlée par tous est le Kirundi. Au marché de BAMBA, difficile de distinguer un Burundais d’un Tanzanien, d’ailleurs Bambo c’est une colline tanzanienne qui donne pourtant son nom au marché de Bambo en grande partie construit sur le sol burundais.

Burundais et Tanzaniens partagent les inquiétudes

D’après Hilaire Minani, Chef de Colline Gasenyi, certains citoyens auparavant tanzaniens se retrouvent au Burundi avec la nouvelle frontière. Salima Zaulo, commerçante tanzanienne dont l’habitation est à une dizaine de mètres de la frontière, soutien ce projet tout en regrettant que les populations concernées n’aient pas été avisées.

Qui et comment indemniser les citoyens obligés d’abandonner leurs terres et maison désormais situées dans la zone neutre ? Qu’en est-il de la nationalité des Burundais ou Tanzaniens qui se retrouvent installés sur le sol de l’autre pays avec cette clarification de frontières ?

Coté administration de la province Muyinga, pas de réponses. Pour Ildefonse Ntawunkunda, gouverneur de la Province Muyinga, la gestion des frontières relèvent de la compétence des hautes autorités du pays, la solution sera apportée par les gouvernements des deux pays.

Pour rappel, la frontière entre le Burundi et la Tanzanie coté grande partie de la Province Muyinga est le fruit de la Convention Orts-MILNER, représentant des gouvernements belges et anglais, par cette convention le Burundi (sous domination belge) a perdu la région de Bugufi au profit du Tanganyika (sous domination anglaise). Avant cette convention la frontière naturelle entre les deux pays était la rivière Ruvubu.

Aujourd’hui, le Burundi, comme la Tanzanie, est intégré à l’EAC (East African Community), les habitants concernés par ce projet de délimitation de frontière espèrent que même des solutions aux problèmes évoqués seront trouvées dans le cadre de cette organisation prônant la libre circulation des biens et des personnes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

569 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 10 juin 2014   à 16 : 35 : 55

UBUGUFI,UBUHA VYARI MU BURUNDI NONE VYAGARUTSE,GENDA MURABE
SIMON NSABIMBONA ABASIGURIRE ,MUMUHE AKAZI ABEREKE IMBIBE
Z UBURUNDI ,KUKO ABABILIGI NTAKINDI BAKOZE ATARI KUGABANYA
UBURUNDI NUKUPIMA AMAZURU Y AHUTU NA BATUTSI
MBEGA NONE IVYO VY IZO MBIBE BIJE GUTE ,NINDE YABISAVYE ,NINDE ARONKA INYUNGU,
MURARABA NEZA KO ATARI URUDANDAZWA GWA BO BARI KU BUTEGETSI



Par Rose Hakizimana   ce  mardi 10 juin 2014   à 16 : 55 : 20

RABA NAMWE AKAMARAMAZA AHO ABANDI BAGURA IMBIBE ZI GIHUGU ABO BADD BARAKIGABANIJE, IGIHUGU KIRIKO KITWAGWA IBIMANYU TURORERA KURIYO KARATA URYA MURONGO WA JAUNE NIHO HARI URUBIBE RW UBURUNDI RABA BAGEZE KURI PROVINCE MUYINGA
UBUGUFI, UBUHA ,UBUHANGAZA ,KASURU IVYO NI BIBANZA VYATWAWE
NA TANZANIYA BAFASHIJWE NA LETA MBILIGI NONE NA KARI GASIGAYE
ABO BADD BARAGATANZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

Le président du parti APDR destitué ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 4 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)