Qui a tué 4 hommes dans la nuit du 14 Août 2006 à Mubone ? Est-ce Zabulon NDUWIMANA ou Zabulon NDUWAYO ?




Par: Evariste Nzikobanyanka , jeudi 5 janvier 2012  à 06 : 31 : 54
a

Ces interrogations naissent après que Zabulon NDUWIMANA ait été condamné à perpétuité par le tribunal de grande instance de Bujumbura. Qui est Zabulon NDUWIMANA et qu’est ce qu’il a commis comme crime ?

Zabulon NDUWIMANA fut combattant du PALIPEHUTU-FNL, ex-mouvement armé devenu parti politique. Il a été récupéré par le Service National de Renseignement où il est devenu agent de renseignement. Depuis le 30 mai l’année 2006, Zabulon NDUWIMANA a été engagé. Il était chargé d’identifier et de faire procéder à l’arrestation des dits criminels FNL-PALIPEHUTU et d’autres malfaiteurs qui perturbaient la sécurité du pays sur toute l’étendue de la République du Burundi.

C’est ainsi qu’en date du 14 Août 2006, le nommé Zabulon NDUWIMANA a procédé à l’arrestation de 4 hommes dans différents quartiers des communes urbaines de Kinama et Kamenge, après quoi, il les a conduits au cachot de la commune Kinama , nous sommes dans la Mairie de Bujumbura.

Tâcherons qu’ils étaient, tous étaient venus de l’intérieur du pays vers Bujumbura à la recherche du travail et étaient membres des Forces Nationales de Libération, FNL en sigle.

Ils ont été sortis du cachot de la commune urbaine de Kinama par le même Zabulon NDUWIMANA qui les a embarqués à bord d’une voiture taxi dont le numéro d’immatriculation n’a pas été identifié, c’était dans la nuit du jour de leur arrestation pour être acheminés vers la localité de Mubone en commune Mutimbuzi de la Province de Bujumbura où ils ont été fusillés.

Après des réactions de la société civile et celles des partis politiques de l’opposition, Zabulon NDUWIMANA fut arrêté le 21 Août 2006 et incarceré à la Prison Centrale de Mpimba le 04 Septembre de la même année.

Condamné à perpétuité, Zabulon NDUWIMANA a interjeté appel tout en plaidant non coupable, arguant qu’il est détenu à la place d’un autre Zabulon nommé NDUWAYO, le nom qui figure sur une décharge du Chef de poste du moment, décharge non datée sur laquelle sont mentionnés les quatre noms des personnes qu’il a mis dans le cachot. Qui a versé ce document dans le dossier de Zabulon NDUWIMANA ?Serait-ce une manœuvre de décharger cet homme qui a servi le Service National de Renseignement ? Le temps nous en dira plus.

Ce Zabulon devait être entendu ce mercredi 4 janvier 2012, mais le procès n’a pas eu lieu car le Représentant du Ministère Public a dit qu’il n’a pas encore lu le dossier et l’audience a été reportée au 22 Février de l’année en cours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1520 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !





Les plus populaires
L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi,(popularité : 7 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 6 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 5 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 5 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 5 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 5 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 5 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 5 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 4 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 4 %)