Le MSD reste fort malgré les turpitudes, dit Me Nyamoya




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 8 juin 2014  à 15 : 32 : 24
a

Le secrétaire général et porte parole du MSD interpelle les Nations Unies à mettre en place une commission internationale d’enquête judicaire pour mettre la lumière sur les événements du 8 mars 2014 à la permanence du parti qui servent au service National des Renseignements de matière la scission du parti MSD.

Dans une conférence de presse qu’il a animée ce dimanche, à la célébration de 5 ans d’existence de ce parti François Nyamoya a indiqué que ce parti a été secoué par une série d’agitations.

Les plus importantes sont entre autres l’emprisonnement de plus de 60 membres de ce parti, la suspension des activités du parti sur le territoire national pendant 4 mois et bien d’autres.

Par rapport au transfert par la police à la prison central de Mpimba d’un des membres du MSD, alors qu’il était encore sous traitement François Nyamoya n’en revient pas. « Les membres de la police qui ont agi de la sorte manquent d’humanité car même un criminel a droit aux soins de santé » a t il dit en ajoutant que malgré les turpitudes le parti reste fort sur l’échiquier national.

Le parti siffle ses 5 ans d’existence au moment où le Service National des Renseignements est un train de faire la division du parti MSD notamment dans les provinces de Rutana, Ruyigi et ailleurs.

Le MSD interpelle les Nations Unies à mettre en place une commission internationale d’enquête judiciaire sur l’incident qui s’est produit à la permanence nationale de ce parti le 8 mars parce que le SNR s’en sert ces derniers jours pour scinder en aile le parti. « C’est pourquoi nous renouvelons encore une fois notre demande aux Nations Unies » a-t-il renchéri.

Ce lundi, les partis politiques agréés au Burundi sont appelés par le Bureau des Nations unies à apposer leurs signatures sur un document interpellant les partis politiques aux élections libres transparentes et équilibrées en 2015. Le MSD estime que le SNR devrait apposer sa signature sur ce document parce que de lui dépendra ces élections.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

615 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 9 juin 2014   à 16 : 39 : 01

Mwaramutse neza bavukanyi ,mu kirundi bati Umwana yankwa niwe
akura komera kandi mushigikiwe na benshi,nayo ukwo kurondera
guca mwo kubiri umugambwe MSD ntavyo bazoshobora kuko babitanguye kera
ku vyerekeye Roger Muhizi nimugerageze asubire mu Bitaro kandi aba jeunes ba MSD ndaziko bafatanye mu nda nibaje barakuranwa kumuraba,birababaje ko abo bantu batagira
ico bubaha,batagir ikigongwe,haraho nibaza ko ari ibikoko
Ikindi n ukutubwira abatwara umugambwe muri Canada canke muri Etats Unit murakoze



Par Rose Hakizimana   ce  lundi 9 juin 2014   à 19 : 54 : 25

Fort de tout ,ntiwakoze amaraso,Abawutwara ni Ntungane
Abari mur uwo mugambwe n abarundi bashak itembere ry Igihuku
bagndera ukuri n ubuntu,ivyo navyo nizo ngeso nziza Umurundi
wese yarakwiye kuba afise



Par   ce  mardi 10 juin 2014   à 12 : 29 : 18

izina niryo muntu koko NDATANGAYE CANE KUBONA UMUNTU NKA nyamoya yubahuka gusaba ONU kwinjira mu bibazo nkivyo yibagiwe koko ko ntamuntu yaba n’um ukuru w’igihugu ari hejuru y’ayategeko urinze wubahuka abashinzwe umutekano ari nabo bashinzwe kwubahiriza amategeko uba warenze urugero kuburyo bw’indenza rugero...



Par GN   ce  mercredi 11 juin 2014   à 13 : 31 : 56

Deux choses :
Refuser les soins de santé à un patient est une faute lourde de la part des services de santé. Cela est déjà arrivé plus sieurs fois au Burundi mais ce qui se passe ces derniers temps à l’encontre des militants du MSD et des autres opposants réels ou supposés dépasse l’entendement.

Première mesure conservatoire : radier de l’ordre des médecins du Burundi le Dr Issac Minani et ses collègues qui, au mépris du serment d’Hypocrate qu’ils ont prêté, ont collaboré avec la police au détriment de la santé de leurs patients.

Deuxième mesure conservatoire : démission de la ministre de la santé et des chefs des différents corps de police dont les membres torturent et tuent au nom du pouvoir.

Troisième mesure conservatoire : démission des responsables au plus haut niveau de la justice burundaise pour marquer leurs désaccord face au fonctionnement pour le moins catastrophiques des cours et tribunaux burundais.

Enfin, il nous faut organiser les états généraux du pays pour essayer de sauver ce qui peut encore être sauvé avant les élections de 2015.



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 11 juin 2014   à 18 : 56 : 30

URAKOZE CANE ONGERAKO KO BARIKO BAGURISHA IGIHUGU I MUYINGA NA KIRUNDO EREGA MUTARAVYE NEZA MUZOSANGA NAHO MWICAYE BARAHARIYE ABARUNDI NI BASOME BANGERE BUMVIRIZE AMARADIYO
BATIBAGIYE KUJA BARAHANA AMAKURU KUKO BIRYA VY IMBIBE VYANTEY UBWOBA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 35 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 2 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)