Roger Muhizi : L’ordre des médecins indigné par le non respet de la déontologie médicale




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 8 juin 2014  à 15 : 37 : 58
a

Le président de l’ordre des médecins du Burundi qualifie d’inédite la sortie de l’hôpital de Muhizi Roger membre du MSD et son transfert vers la prison centrale de Mpimba alors qu’il était sous traitement.

Dans une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce dimanche, Dr Ngendakuriyo Grégoire a dit que le code d’éthique et de déontologie régissant la fonction du médecin a été violé. Pour lui ce cas sort de l’ordinaire. Si la justice avait besoin de lui, elle n’avait qu’à attendre que les instances de l’hôpital leur accordent la permission. « Même la direction de l’hôpital Prince Régent n’avait pas droit de le chasser de cet établissement sanitaire aussi longtemps qu’il n’aurait pas retrouvé sa santé » a-t-il ajouté.

Pour lui, la seule mesure possible que la direction de l’hôpital Prince Régent devrait initier est de rappeler les instances qui l’ont chassé de là en occurrence la police à le retourner là bas.

L’association pour la défense des droits humains Ligue Iteka vient de rendre public un communiqué de presse dans lequel elle interpelle l’administration et la justice burundaises à collaborer pour que Roger Muhizi sorte de la prison et bénéficie des soins de santé comme le veut la loi. Pour la ligue Iteka , ‘’ c’est plutôt choquant devoir que Muhizi soit retourné en prison au moment où il a plutôt été transféré à l’étranger pour des soins relatifs à son état de santé’’.

Muhizi Roger est un membre du MSD, un parti politique de l’opposition au Burundi. Suite aux incidents du 8 mars 2014 à la permanence nationale du MSD où couts de feu ont retenti, Muhizi Roger a été sérieusement blessé. Il a été sous traitement à la Clinique Prince Louis Rwagasore où il a été chassé par les services de renseignements et acheminé à la prison centrale de Bujumbura après un bref moment devant le parquet.

L’information avait provoqué un tollé général et le jeune du MSD avait libéré et reconduit à l’hôpital prince régent Charles. Le malade risque d’être amputé d’un bras s’il n’est pas transféré vers l’étranger. Le MSD qualifie d’inhumains ceux qui ont refusé l’accès aux soins de santé à ce jeune qui n’avait aucune responsabilité au sein de ce parti.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

644 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 9 juin 2014   à 01 : 00 : 39

Na kamaramaza kubona bamujana mu mpimba kandi umuganga yanditse ko yoja kuvurigwa hanze,none gantu ubwo bukozi bwikibi bwi yo Leta buzoyishikana he
nimwanke muvire hasi rimwe bamusubize kwa muganga



Par Rose Hakizimana   ce  lundi 9 juin 2014   à 18 : 58 : 29

Ndazi ko abo Baganga b umutima runtu, kandi biyumvira amateka
na mategeko y Umwuga wabo, baraja kumusubiza mu Bitaro ,nayo
abo bama bibaza ko ubukozi bw ikibi ari ubuhizi,bitebe bitebuke bazovyishura
Bagashaka kugira Igihugu cacu iyarara ry amashetani,mu kwama
atakindi bakora atari kwica n ubundi bukozi bw ikibi gusa



Par Rose Hakizimana   ce  lundi 9 juin 2014   à 18 : 58 : 52

Ndazi ko abo Baganga b umutima runtu, kandi biyumvira amateka
na mategeko y Umwuga wabo, baraja kumusubiza mu Bitaro ,nayo
abo bama bibaza ko ubukozi bw ikibi ari ubuhizi,bitebe bitebuke bazovyishura
Bagashaka kugira Igihugu cacu iyarara ry amashetani,mu kwama
atakindi bakora atari kwica n ubundi bukozi bw ikibi gusa



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 11 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 8 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 7 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 7 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 7 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 7 %)

CONAPES rejette une fiche d’identification d’une catégorie d’enseignants en Mairie de Bujumbura,(popularité : 7 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 6 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 6 %)