Muyinga : de l’intolérance politique à Giteranyi




Par: Dieudonné Nzeyimana , lundi 9 juin 2014  à 14 : 42 : 38
a

Le weekend passé, le véhicule transportant les militants du Parti Front pour la Démocratie au Burundi, FRODEBU-Nyakuri, a été attaqué, de vitres cassées. Les jeunes IMBOREKURE du CNDD-FDD sont les auteurs de cette attaque d’après Séverin Nkurunziza représentant le FRODEBU NYAKURI à Muyinga.

Vers 13heures, sur la colline Kinanira Commune Giteranyi, les membres du parti FRODEBU- NYAKURI s’apprêtaient à commencer leur réunion. Les jeunes IMBONERAKURE se sont opposés à la tenue de cette réunion.

D’après ces Imbonerakure, la réunion a été interdite par l’administrateur, motif avancé : d’autres activités de développement prévues ce même jour dans la commune. Les militants du FRODEBU ont expliqué vainement le droit de tenir leur réunion conformément à la loi.

La réunion avait été annoncée selon la réglementation sur les activités des partis politiques. Les administratifs à KINANIRA et ces IMBONERAKURE ont plutôt exigé à ces militants du Frodebu de vider les lieux.

A l’aide des gourdins et pierres, les Imbonerakure ont cassé des vitres du véhicule de marque Noah transportant 7 membres du FRODEBU NYAKURI. Pris de panique devant ces jeunes enragés, les militants de Nyakuri ont pris fuite ; pour ces membres du Frodebu-Nyakuri, même les policiers sur place ont eu du mal à calmer la situation.

Porter plainte contre l’administrateur

Les responsables du FRODEBU NYAKURI comptent saisir la justice contre les actes de ces IMBONERAKURE sabotant leur réunion sur instigation des administratifs. Le CNDD-FDD a organisé sa réunion samedi même à Giteranyi , l’administrateur interdisait la réunion du Nyakuri sous prétexte d’autres activités de développement. Il s’agit du deux poids deux mesures, indique Séverin NKURUNZIZA.

L’administrateur de la Commune Giteranyi doit payer le véhicule endommagé, demande des militants de Nyakuri.

Aussi, il faut remettre à l’ordre ces jeunes du parti présidentiel, c’est anormal qu’ils s’attaquent physiquement à des militants d’autres partis, un tel comportement est à bannir en cette période pré électorale. Pour Ildephonse Ntawunkunda, Gouverneur de la province Muyinga, des enquêtes permettront d’établir la vérité sur cette affaire et les coupables punis conformément à la loi.

Onesime Nduwimana porte parole du CNDD-FDD, sur le micro de la RPA, condamne ces actes d’intolérance politique mais se refuse de reconnaitre si ce sont les IMBONERAKURE qui ont commis la bavure.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

406 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 35 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 4 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire,(popularité : 3 %)

Des combats à Rukambasi,(popularité : 3 %)

La police s’est affrontée avec des criminels, dit Nkurikiye,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 3 %)