Election au Burundi : La classe politique navigue entre mensonge et incertitude.




Par: , mardi 10 juin 2014  à 15 : 47 : 08
a

Les acteurs politiques burundais et les responsables des partis politiques ont apposé leurs signatures lundi sur un code de bonne conduite pour les élections de 2015. L’adhésion à ce code fait suite à une série de rencontres que le bureau des Nations Unies au Burundi entreprennent avec le gouvernement du Burundi, des rencontres qui ont vu la participation de ce que les deux parties ont qualifié « d’acteurs politiques », un concept nouveau selon la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Pierre Claver NDAYICARIYE, président de la CENI, voulant faire ménage dans son camp, lance un débat sur une probable candidature en 2015 de ces hommes et femmes définis comme acteurs politiques, une terminologie qui n’est pas reprise ni dans la constitution du Burundi, ni dans le nouveau code électoral récemment promulgué par le président de la république. La question suscite des réactions tant au niveau de la CENI qu’au niveau du parti présidentiel CNDD-FDD, mais l’enjeu reste de taille pour les opposants politiques dont les partis ne sont pas réunifiés.

Le grand Rendez-vous est attendu l’an prochain. La CENI va bientôt proclamer le calendrier électoral de 2015, Parfait Onanga Anyanga, représentant du Secrétaire Général des NU au Burundi l’a dit dans son mot de clôture des cérémonies de signature de ce fameux document, 45 signatures y ont été apposées sur fond d’incertitude parmi la classe politique burundaise.

Le ministre de l’intérieur, partenaire incontournable du BNUB dans le suivi de la feuille de route vers 2015, ne désarme pas. Séance tenante, Edouard NDUWIMANA n’a pas mâché ses mots, pour lui ces « acteurs politiques » sont ni plus ni moins des « dissidents politiques » n’en déplaise à Agathon RWASA du FNL, Pascaline KAMPAYANO de l’UPD, Charles NDITIJE de l’UPRONA, tous présents dans la salle. Et comme pour lever toute équivoque à cela, l’ancien leader des FNL renouvelle son vœu de voir le ministre de l’intérieur s’impliquer dans la réunification des partis politique « déchiquetés », Edouard NDUWIMANA répond par un sourire.

Mais si le ministre de l’intérieure affiche une volonté délibéré de réunification des partis, il y a un plan B. Bien que peu profitable pour ces opposants politiques, le point 3 de ce code de bonne conduite semble apporté une solution. Et bien ces acteurs politiques seront considérés comme des candidats indépendants capables de mener leurs activités politiques en toutes libertés pendant la campagne électorale et sur toute l’étendu du territoire national.

Un document qui risque d’être lettre morte

La signature sur ce code de bonne conduite se concrétise 48 heures après les bavures commises par certains des jeunes affiliés au parti au pouvoir CNDD-FDD en commune Giteranyi de la province Muyinga. Le porte-parole de ce parti Onésime NDUWIMANA condamne ce qu’il qualifie de comportement indigne d’un jeune imbonerakure. Mais sa réponse est loin de convaincre les membres du Frodebu Nyakuri, victimes de ces bavures de ce dimanche. Le député Jean MINANI, président du FRODEBU Nyakuri accepte de signer sur ce fameux document mais menace par la même occasion de le dénoncer quelques jours plus tard, prenant à témoins le ministre de l’intérieure et le président du parti au pouvoir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

688 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 11 juin 2014   à 02 : 32 : 24

MBEGA AHO EDOIRD NDUWIMANA ABARUNGIKA KWITOZA NK ABA INDEPENDANT YARAGIYE KUBAZA ABANYAGIHUGU UWO BEMERA MURI FNL
CANKE MURI UPRONA, UBWO IGIHAGARARO CA CONCILIA MURI UPRONA
NICO GIHAGARARO CA NDITIJE ,CANKE ICA BIGIRIMANA MURI FNL NICO CA RWASA, NAVUGE KO YASHATSE KUYISAMBURA KUGIRA CNDD FDD
IBE IRI YO NYENE KU RUBUGA,YIBAZA KO ARIHO YOTSINDA,MUGABO
NSHAKA KUBWIRA CNDD FDD NTI KUBERA IBIBI MWAKOZE NTMUSHOBORA
GUTSINDA AMATORA
NIMUTEGURE UMWAMBARO W URWATSI RUTOTO UBU NIMWE MURAMUKIWE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe



a

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro



a

Radio Isanganiro démolie : ce n’est pas une fermeture mais une démolition



a

Les putschistes annoncent leur échec



a

La CENI va vers des difficultés financières



a

Deuxième semaine : Les manifestations regagnent l’intérieur du Burundi



a

CNDD-FDD : Une candidature de mauvais augure



a

Campagne mardi noir par l’UB empêchée aux environs du pont Muha



a

Des refugiés burundais au Rwanda et en Ouganda



a

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N





Les plus populaires
Pierre Nkurunziza sera désormais « commandant du soldat de la Paix »,(popularité : 16 %)

L’ Accord d’Arusha est la genèse de la paix, dixit les confessions religieuses ,(popularité : 15 %)

Le 3ème mandat : sa vie en danger, analyse du SNR ,(popularité : 15 %)

La sécurité à Cibitoke restaurée,(popularité : 15 %)

Dix sept hauts cadres du Cndd-fdd signent contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 15 %)

Les Burundais se rappellent des morts de 1972,(popularité : 15 %)

Burundi : Le Gouvernement fâché contre le rapport d’Amnesty Internationale ,(popularité : 14 %)

Une route baptisée Pierre Nkurunziza, une autre Denise Bucumi-Nkurunziza,…. ,(popularité : 14 %)

Nickel de Musongati : Le Burundi et BMM se partagent les parts,(popularité : 11 %)

L’assassinat de Melchior Ndadaye reste un mystère, 21 après,(popularité : 11 %)