Le Symabu persécuté par le ministère de tutelle




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 juin 2014  à 07 : 20 : 49
a

Le président du Syndicat des Magistrats du Burundi, Jean Pierre Munyembari, accusé d’usurpation de fonction a comparu devant la cour d’appel de Gitega. Au même moment, le chargé de la communication au sein de ce syndicat, Désiré Nzigamasabo,lui aussi syndicaliste du Symabu, a été muté lundi du parquet de Kayanza vers Rutana pour occuper le poste de directeur adjoint de la prison centrale de Rutana.

Les deux se disent victimes d’une persécution de la part du ministre Pascal Barandagiye suite à leur implication dans le refus de l’immiscion du politique dans ce syndicat.

Selon le président du syndicat Jean Pierre Munyembari, le président de la cour d’appel de Gitega a cherché à savoir le contraste existant entre le contenu du procès verbal du 22 février 2014 à Gitega et celui du 17 mars 2014 aujourd’hui dans les mains du ministre Pascal Barabandagiye dont il a dit n’avoir aucune connaissance.

Le président de la cour d’appel de Gitega l’accusait de faux et usage de faux au regard des documents datant du 17 mars 2014 à la disposition du ministère de la justice selon les propos de Jean Pierre Munyembari .

« Le ministre exige le symabu à reprendre le choix des responsables du syndicat », a souligné Jean Pierre Munyembari.

Pour le président du Symabu , cette persécution signifie ni plus ni moins que Bujumbura veut se débarrasser des syndicalistes, qui pour le moment, réclament que le contenu des Etats Généraux de la Justice soit d’application.

Jean Pierre Munyembari trouve aberrent le fait que le ministre de la justice soit le premier à plaider contre vents et marrées que les élections de février 2014 soient abrogées au moment où les syndicalistes s’entendent sur les noms des personnes qui ont été choisis.

Pour Désiré Nzigamasabo et Jean Pierre Munyembar, telle est une manière malicieuse de persécuter le Symabu.

Jusqu’à présent le porte parole du ministère de la justice réfute les allégations portées contre lui. Le ministre ne s’est en aucune manière ingérée dans les activités de ce syndicat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

220 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Manirakiza   ce  jeudi 12 juin 2014   à 07 : 56 : 55

BARANDAGIYE Pascal azi ko ari Ministre à vie. Arihenda. Aramenya ko n’ikibanza yagitwaye abandi. Ivyakora vyose n’ukugira abahutu baryoherwe, ariko wait and see.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 10 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 9 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 9 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 9 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 8 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 8 %)

HRW en faveur des internautes ,(popularité : 8 %)

L’ancien Maire Evrard Giswaswa en prison,(popularité : 8 %)

Loi sur la presse : les médias portent plainte à la cour constitutionnelle,(popularité : 8 %)

La fondation Henri Dunant soutient Pierre Claver Mbonimpa,(popularité : 7 %)