Karusi : Un incendie décime le marché de Bugenyuzi pour la deuxième fois en moins d’une année




Par: Désiré Nimubona , jeudi 12 juin 2014  à 13 : 54 : 36
a

Un marché provisoire de la Commune Bugenyuzi en province de Karusi a été totalement décimé par un incendie dont l’origine n’est pas encore connue, la nuit du 11 au 12 Juin 2014.

Le marché de Bugenyuzi avait aussi pris feu en septembre dernier, selon le responsable des commerçants de ce marché du nom de Ribakare Aimable.

Selon ce responsable, des marchandises d’une valeur de plus de 100 millions de francs burundais ont été détruites dans ce feu qui a été signalé vers minuit, de la nuit dernière.

Des commerçants de ce marché qui viennent de perdre leurs marchandise, venaient de recevoir des crédits des banques et micro finances d’une valeur de près de 50 millions de francs burundais, pour les aider à se relever après l’incendie de septembre dernier.

Deux personnes ont été arrêtées, selon des sources administratives de Karusi, qui ajoutent que les enquêtes ont déjà commencé.

Ces mêmes sources administratives disent que la commune de Bugenyuzi était sur le point se construire un marché moderne sur ce site par ce que des fonds nécessaires avaient été virés sur le compte de l’exécutant de ce projet, la CTB.

En moins d’un mois, trois marchés ont été brulés. Le premier fut le petit marché du centre de négoce de Busiga en province de Ngozi, suivi par celui de Kayanza, situé au chef de lieu de cette même province de Kayanza.

Avant ces trois, les marchés de Bujumbura, tels que celui de Kamenge, le marché central de Bujumbura avaient aussi pris feu.

D’autres tels que celui de Nyabiraba, Kayogoro, Nyanza-Lac, …. avaient aussi été détruits par des incendies.

A chaque marché qui a brulé, les autorités ont encouragé les commerçants à rejoindre des assureurs pour couvrir leurs activités par des assurances.

Faut-il seulement rejoindre les maisons d’assurance pour se protéger contre l’incendie ? En tout cas chez les commerçants la peur est vive.Le cas de ceux du marché de Rumonge est parlant.

En effet, chaque soir, les marchands de ce marché du sud du Burundi préfèrent transférer leurs marchandises du marché à leurs maisons chaque soir suite à la peur de subir le même sort que les autres commerçants des marchés déjà brulés.

Ils reviennent au marché le matin avec leurs marchandises, selon notre constat au marché de Rumonge au début de cette semaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

533 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 12 juin 2014   à 15 : 13 : 15

Mais qui est ce mytomane ? ubujuju ni bubi kabisa !!! Guturira amasoko mu gicugu vyerekana ko hariho inkozi zibibi zibikora. Impanuka zumuriro kenshi ziba ku mutaga ariko kubona amasoko yose asigaye asha mwijoro, birateye amakenga.Mu gihe bataratora izo nkozi zibibi abarundi bose baracagowe kuko na leta ihahombera vyinshi. Bikaba bigirwa nabanyamigambwe abaribo bose, boba bihenda kuko bamenyenkanye abarundi bari bakwiye kubaharira ivomo... Amatohoza azoteba aberekane ? Sindabizi kuko mbona ubu yose ayama mu ntango...



Par   ce  vendredi 13 juin 2014   à 00 : 11 : 49

Qu’on veut le croire ou pas ça c’est un acte topiquement politique, je ne veux pas en dire plus. Il faut que ces politiciens sachez bien que ces actes ignobles ne les honorent pas et ne plus n’honore pas le pays. nimurondere ibindi mukora kuko aho abanyagihugu bazotahura neza ko ari abanyapolitique bariko barasabota le pouvoir en place, bizoba biheze ko bazopfa badasubiye guhonyora kuri pouvoir itagwa n’abanyagihugu. c’est regretable un tel découragement.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 10 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 7 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 2 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 2 %)