Les journalistes devraient être les apôtres de la vérité




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 juin 2014  à 17 : 02 : 55
a

Antoine Kaburahe appelle les responsables des médias et les journalistes en particulier au Burundi à se dépasser pour être les meilleurs protecteurs de leur métier.

Au cours de la célébration de 6 ans d’existence du groupe de presse Iwacu ce mercredi , le directeur du groupe de presse Iwacu Antoine Kaburahe a exprimé sa satisfaction sur l’œuvre jusqu’ici accomplie par ces journalistes du groupe de presse Iwacu. Il a souligné le soutien indéfectible de certains partenaires notamment l’Ambassade d’Allemagne qui venait d’offrir sous formes de don une imprimerie en collaboration avec la BANK KCB.

Cette imprimerie qui est la première à être dans les mains d’un journal burundais vient soulager le groupe de presse Iwacu et les environs qui avaient du mal à faire paraitre leurs journaux comme il a eu le temps de le souligner.

Dans son discours, le directeur du groupe de presse Iwacu Antoine Kaburahe a surtout demandé à ces confrères de tout faire pour être les premiers protecteurs du métier. « Soyez toujours rigoureux ; Appliquer notre crédo : doutez, vérifiez, confrontez, équilibrez appliquer notre crédo… Que vos sentiments ne prennent jamais le dessus sur la recherche de la vérité », a-t-il souligné.

De sa part Down Liberi , l’ambassadrice des Etats-Unis au Burundi a profité de l’occasion pour demander au gouvernement de promouvoir la liberté de la presse. Pour lui, la liberté de la presse est un élément clé pour la démocratie au Burundi comme ailleurs.

« Nous encourageons le gouvernement burundais à prendre toutes les mesures nécessaires pour promouvoir la liberté de la presse », a indiqué Down Liberi.
Ces cérémonies avaient vu la présence de plusieurs diplomates accrédités au Burundi.

Le groupe de presse Iwacu a conclu un partenariat avec la Radio communautaire Gasape émettant depuis Gitega pour créer une radio privée portant le nom de Iwacu-Humuriza Fm.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

275 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 11 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 9 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 9 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 9 %)

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 9 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 8 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 8 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 8 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 8 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 8 %)