Les préparatifs des élections battent leur plein




Par: Aubin Niyonkuru , dimanche 15 juin 2014  à 07 : 50 : 15
a

L’équipe de la Commission Electorale Nationale Indépendante vient d’annoncer qu’elle commence dès ce lundi à effectuer des descentes dans tous les pays pour le travail de collecte de données sur la cartographie électorale, comme l’a annoncé le président de la Ceni au cours d’une conférence de presse.

« La Commission Electorale Nationale Indépendante du Burundi voudrait porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle démarre dès le 16 juin une activité d’importance capitale pour le processus électoral. Cette activité nous l’appelons : la collecte effective des données sur la cartographie électorale », a déclaré Pierre Claver Ndayicariye.

La CENI s’est fixée un délai de 11 jours pour mener cette activité qui va prendre fin le 27 juin courant selon toujours le président de la CENI. Sur terrain, il explique que la Ceni sera appuyée au niveau de chaque province part le responsable de la structure de la Cepi (Commission électorale provinciale indépendant), mais il a aussi dit que l’équipe de la CENI sera appuyée par les chefs de collines, les chefs de quartiers et surtout les responsables de la carte scolaire.

« Nous avons identifie ces partenaires locaux parce qu’ils maitrisent mieux les données du terrain, c’est-à-dire celles des collines et des quartiers, je pense qu’ils connaissent mieux la localisation géographique de toutes les infrastructures qui pourront servir de centres d’inscription », a affirmé Pierre Claver Ndayicariye.

Le président de la Ceni a aussi indiqué que lorsque le travail de collecte des données effectives sur la cartographie électorale sera terminé, suivra l’étape de saisie informatique, par l’équipe de cette commission. Tout ce travail vise la production d’un document qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs des prochaines élections, a-t-il insisté.

« Cette activité de saisie devra être suivie par une grande réunion de validation, et en réalité ce n’est qu’après la validation des données que nous aurons un document important que nous appelons ; le répertoire national des centres d’inscription », a expliqué le président de la Ceni.

Il a aussi informé que le moment est venu pour que tous les burundais qui remplissent les conditions légales de se faire inscrire puissent chercher toutes les pièces nécessaires, notamment la carte nationale d’identité ; puisque nul ne peut voter lorsqu’on ne s’est pas fait inscrire et pour s’inscrire, il faut avoir la carte nationale d’identité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

231 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Fondation Intahe : "Arusha n’a été que partage de postes’’,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 2 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 2 %)