Rumonge : Un policier tue sa femme




Par: Aubin Niyonkuru , dimanche 15 juin 2014  à 07 : 58 : 12
a

Dans la nuit de vendredi à samedi, un agent de la police en commune Rumonge de la province Bururi a fusillé sa femme, qui était aussi policière selon les sources en provenance de cette localité. Les sources policières précisent que la victime a reçu 3 balles, avant que le bourreau, son mari, ne prenne le large.

Le drame s’est produit vers 22h quand Apc Ntihebuwayo Gilbert connu sous le sobriquet de Bujumbura rentrait de sa garde pour diner, selon les sources en provenance de Rumonge. Ce policier a immédiatement tiré sur sa femme et les coups de fusil ont été entendus par leurs voisins, précisent les mêmes sources. Epris de peur, leurs voisins n’ont pas pu intervenir dans la fraicheur des faits craignant à leur tour d’être attaqués.

Après ce forfait, l’exécutant s’est aussitôt évadé avec l’arme dont il s’est servi pour tuer sa femme.

La police dit qu’il était toujours introuvable jusque dans la matinée de ce samedi. Le mobile de ce meurtre n’est pas encore connu. Mais, des soupçons sont plutôt orientés vers un conflit familial à base duquel les accusations d’adultère du mari contre sa femme. Le chef de poste de police à Rumonge fait savoir qu’ils avaient à plusieurs reprises tenté de réconcilier ce couple sans succès. Il dit que G Ntihebuwabo accusait toujours sa femme d’adultère.

Il y a exactement 11 jours qu’une autre femme de la colline Mihigo, en commune Busiga de la province Ngozi a été assassinée par son mari. Chantal Ntamwishimiro a été abattue à l’aide d’une machette. Elle aussi victime d’un malentendu familial comme l’a révélé l’administrateur de la commune Busiga, Pascasie Manirakiza.

Ce phénomène devient inquiétant car il fait parler de lui ici et là à travers tout le pays. Au mois de mai dans la seule province de Ngozi, les associations de défense des droits humains ont enregistré deux femmes tuées par leurs propres maris.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

683 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par mwenegihugu   ce  dimanche 15 juin 2014   à 13 : 06 : 20

Olala ! Pole sana k’umuryango w’uyo mugore yigendeye ! Ariko abantu gazogeza ryari kuba ibipfu mu kwiyumvira no mubikorwa vyabo ! Iyo utumvikanye n’uwo mwubakanye canke mukundana, inyishu si ukwicana. Vyiza kwoba gusaba no gukurikiza impanuro, mukihanganirana. Erega ngo "mubari kwisi ntawugororotse, kandi ntawuri no mw’ijuru..." Kwihangana vyanse hoca hakurikira kuvavanura/gutandukana. Leka nongere nsabe inzego zibijejwe guhana bimwe vy’akarorero abo bose bakora ibigayitse kuko ni ukudahana gutuma imisega yiyongera mu gihugu cacu.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 9 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Du matériel militaire saisi par la police,(popularité : 5 %)

Les portes ouvertes aux femmes au sein de la FDN,(popularité : 5 %)

L’Etat Major de l’armée fait le bilan de la situation sécuritaire au Burundi ,(popularité : 5 %)

Meutre au quartier de Ngagara,(popularité : 4 %)

BNUB : Un autre officier de sécurité renvoyé par le Gouvernement ,(popularité : 4 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 3 %)

Du sang sur les murs des permanences communales du CNDDFDD à Bujumbura ,(popularité : 3 %)