Des comités parallèles prépareraient un congrès




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 19 juin 2014  à 08 : 30 : 26
a

Les membres du parti Uprona proche de Charles Nditije dans certaines provinces du pays disent ce mercredi que Concilie Nibigira est en train de mettre en place des comités parallèles au sein de ce parti. Ces comités parallèles participeront dans la nomination du président du parti Uprona dans le congrès de l’Uprona prévu le 21 juin 2014 en province de Ngozi.

Pour le moment, les provinces dans lesquelles les comités parallèles seraient déjà mis en place sont Gitega, Makamba, Bujumbura Mairie et Bujumbura Rural. Dans des correspondances qu’elles ont rendues publiques, ces membres de l’Uprona estiment que Concilie Nibigira en veut à la mort du parti des badasigana sur l’échiquier national.

Selon eux, les personnes sont en train de placer à la tête de ce parti à travers toutes les communes du pays des personnes qui ne sont pas membre de l’Uprona mais qui proviennent plutôt des partis politiques proches du CNDD-FDD et du CNDD-FDD lui-même.

« Ces personnes sillonnent le pays pour mettre en place ces comités parallèles de l’Uprona en vue de faire échouer la réunification du parti selon ces membres de l’Uprona et favoriser ainsi la survie politique de certains membres ouverts aux ambitions du CNDD –FDD », souligne t- on dans le document en provenance de la province de Gitega.

Ces responsables de l’Uprona interpellent le ministre de l’intérieur à faire exécuter les arrêts de la cour suprême comme il l’avait lui-même dit en ses termes : « il est sans équivoque que les organes élus avant les arrêts de décembre 2013 sont les seuls conformes aux statuts du parti et partant reconnu par la loi et qui sont seuls
chargés de l’exécution des arrêts ».

La diplomatie s’y investirait

Les membres de l’Uprona dans ces trois provinces interpellent le ministre de l’intérieur à respecter les propos qu’il a tenus lorsqu’il avait appelé les deux congrès de l’Uprona à savoir celui de 2009 et celui de 2012 à régulariser leur situation en se conformant à la loi à travers l’organisation d’un autre congrès qui se chargerait de choisir un président du parti dans lequel tous les membres de l’Uprona se reconnaîtront.

Pour le moment les informations à notre disposition soulignent que dans la plupart des provinces comités parallèles sont en train d’être installés. Nous avons téléphoné Concilie Nibigira pour nous imprégner de son point de vue mais sans succès. Mise en place des comités parallèles certes mais nous apprenons aussi certains des diplomates ne ménageraient rien pour que l’Uprona retrouve sa place dans l’organisation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

458 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
le compteur des retenues démarre à la fonction publique,(popularité : 3 %)

La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)