La réunification de l’Uprona ne se fait pas à la va vite




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 20 juin 2014  à 07 : 38 : 50
a

Le représentant légal du parti des badasigana reconnu par le ministre de l’intérieur reste évasif à propos de la fin de son mandat et de la date probable pour la réunification de ce parti.

Au cours d’une interview exclusive qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro à propos de la crise qui fait parler d’elle au sein du parti ce jeudi , Concilie Nibigira reconnait effectivement qu’il s’opère un remplacement dans certains coins du pays parce qu’ils ne s’acquittent pas cette obligation.

« La proposition est dictée les membres à l’intérieur du pays. Nous ne faisons que mettre en application leurs desiderata pour le bon fonctionnement du parti », a-t-elle souligné en citant pour illustration Gérard Nduwingoma désigné par Concilie Nibigira pour être secrétaire du parti en province de Gitega.

Ce remplacement est considéré comme ‘’comité parallèle’’ par l’aile de l’Uprona proche de Charles Nditije. Au moment où une certaine opinion estime que cette mise en place des comités viserait faire reporter à plus tard la réunification du parti et à conduire à la tête du parti Madame Concilie Nibigira ce 21 juin à travers un congrès organisé à Ngozi, cette représentante légale qualifie de mensonge sans fondements ces arguments.

Il a indiqué qu’à sa connaissance le parti Uprona n’a rien prévu à l’échelle nationale sauf les décentes de routine. « Je serai par ailleurs en province de Bubanza dans le souci de m’être proche des badasigana » a-t-elle ajouté.

Par rapport au rendez vous d’avril que Concilie Nibigira avait donné à la population pour organiser un congrès ordinaire pour la réunification du parti comme cela était aussi souhaité par le ministre de l’intérieur, la présidente du parti reconnue par Edouard Nduwimana n’y va pas par quatre chemins. « La réunification est beaucoup plus un problème des médias que ces burundais eux-mêmes » s’est-elle indignée.

Ella a indiqué qu’elle n’entend nulle part les membres du parti se plaindre à part ceux qui ont pris pour mission de critiquer au lieu de participer à l’édification du parti des badasigana. « Ceux - là ont peur » a-t-elle dit en faisant référence au camp Charles Nditije.

Au moment où certains disent que le mandat de Concilie Nibigira a été largement dépassé puisque datant de 2009, celle-ci a rétorqué en disant que la réunification n’est pas une affaire qui se fait à la va vite raison pour laquelle elle s’est gardée de préciser là quand la fin de son mandat est attendu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

369 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par mugenzi   ce  vendredi 20 juin 2014   à 18 : 34 : 48

UWO MUPFASONI HARI IKINTU KIRYOSHE YARONSE KWA SINDIMWO ATIGEZE ARONKA MU BUZIMA !!!



Par Rose Hakizimana   ce  mardi 24 juin 2014   à 18 : 26 : 36

UBWO CONCILIA NTIYOKWIBUKA KO UPRONA ATARI AKAGAMBWE KO MU RUGO IWE AKAREKA KUCAFUZA UMWANA W UMWAMI RWAGASORE LOUIS AKONGERA AKAREKA KUTUKA IZINA RY ABAKENYEZI BARONDERA KUJA MU NZEGO KUGIRA BAFASHE MW ITERAMBERE RY IGIHUGU, AHO NTABONA KO ABO BA DD BARIKO BARAMUHENDA ,KUGIRA BASHIKE KUCO BASHAKA NAWE MU MISI AZA AZOBURE AHO ARAHURA,EMWE POLITIKE YA CONCILIYA IZOHERANA NA CNDD FDD KANDI SIKERA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 32 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Agathon Rwasa exclu du FNL, dit Bigirimana ,(popularité : 3 %)

« Je reste membre du Frodebu malgré ma candidature indépendante », dixit Ntibantunganya ,(popularité : 2 %)

Burundi-Belgique : La crise actuelle du Burundi devrait être considérée comme un problème humanitaire,(popularité : 2 %)

Un haut cadre du BNUB chassé du Burundi ,(popularité : 2 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)