La PARCEM inquiète de la gestion de la Regideso




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 20 juin 2014  à 07 : 42 : 16
a

L’organisation locale Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et le Changement des Mentalités interpelle la Direction générale de la Regideso à rendre public le rapport d’audit de cette entreprise réalisée il y a deux ans pour pallier les différents problèmes qui la secouent aujourd’hui.

Dans une déclaration qu’elle a rendue publique, cette organisation de la société civile estime que le retard dans la publication de ce rapport fait perdre trop de moyens à la REGIDESO et l’accule en même temps à travailler à perte ces derniers jours. L’entreprise manque selon elle de transparence dans la gestion des biens.

Son personnel n’assure pas convenablement ses services à la satisfaction des bénéficiaires. « Dans presque toute les villes du pays il s’observe une carence généralisée de ses services » souligne- t-on dans ce document.

Suite aux changements climatiques, l’entreprise est obligée de revoir à la hausse les prix les produits et les services qu’elle offre à la population burundaise.

Malgré cela, la Parcem souligne que la Regideso est incapable d’innovation et se trouve dans l’incapacité d’offrir à ses clients des services de qualités. Cette entreprise est aussi incapable d’assurer le raccordement dans les nouveaux quartiers.

La seule issue selon cette organisation de la société civile est de pouvoir rendre public l’audit qui a été rédigé par les spécialistes internationaux pour sortir les burundais de l’absence de l’eau de l’électricité au Burundi. La parcem estime qu’un débat sans faux fouillant est de nature à lever les difficultés sur les problèmes qui secouent la Regideso aujourd’hui.

Pour le moment, nous avons cherché le directeur général la Regideso mais en vain. En 2012 lorsque ce rapport avait été rendu provisoirement public, les consultants internationaux avaient souligné une absence de transparence dans la gestion de la Regideso. Ils avaient souhaité que les postes techniques à la Regideso ne soient pas accordés sur base d’appartenance politique mais plutôt de capacité dans le service.

Un tollé général avait fait parler de lui entre les services de la deuxième vice présidence de la république et ces consultants. Les premiers avaient mal jugé ce rapport qui avait été commandité par le gouvernement suite à une longue revendication de la société civile lors de la campagne contre la vie chère. Deux ans après, cet audit sur l’organisation et le fonctionnement de la Regideso reste attendu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

383 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 22 juin 2014   à 21 : 39 : 40

INGORANE ZOSE ZIRI MU GIHUGU,NUKWO UMUGAMBWE UTSINZE AMATORA
ABAWUGIZE BACA BIGIRA ABAHINGA BAKAJA MU BIBANZA BATAFITIYE UBUSHOBOZI N UBUMENYI IVYO BITEGWA NU GUHAHAMIRA AMARONKO,KWIYEMERA NUKUTAKUND IGIHUGU, BIGATUMA BIBA UGIZE ICAVUGA BAKAMWICA, IGIHUGU KIGASUBIRA INYUMA, ABANYAGIHUGU BAKABURA AYO BACIRA NAYO BAMIRA
IYO REGIDESO NI BARONDERE ABAHINGA BAVYIZE BAJE HAMWE NABO BAHINGA INTERNATIONAUX BAGIRE PROJET,IZOTUMA HABONEKA ITERAMBERE,NAYO ABO BISHIRAMU KIBANZA BATAKWIYE BEMERE KO MURI REGIDESO ARI IGISATA CA BAHINGA ,ATARI UMUCANWA WATSWA NI KIBIRITI N IVYATSI, CANKE AMAZI BAVOMA MU MWONGA GUSA
REGIDESO



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 69 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 45 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 6 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 6 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 6 %)

La loi vient envenimer davantage la pauvreté des Burundais ,(popularité : 6 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 6 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 4 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 4 %)