Certaines organisations en visite à P C Mbonimpa




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 20 juin 2014  à 18 : 59 : 19
a

Plus d’une trentaine de représentants des organisassions de la société civile regroupées au sein du Forum pour le renforcement de la société civile et autres ont rendu visite au président de l’Aprodh à la prison centrale de Mpimba ce vendredi. « Pierre Claver Mbonimpa se porte très bien et son esprit et celui d’un défenseur des droits de l’homme aguerri », a déclaré Gertrude Kazoviyo, au sortir de cette visite.

Au nom de ces organisations, Gertrude Kazoviyo a affirmé que nul n’ignore que P C Mbonimpa est emprisonné non pas parce qu’il a commis une faute quelconque mais seulement pour avoir fait un clin d’œil aux autorités publiques. Plutôt que de l’emprisonner, les autorités auraient pris des dispositions nécessaires afin de protéger les Burundais dans leur sécurité, a dit Gertrude Kazoviyo.

« ….bien sûr il y a des personnes qui n’auraient pas voulu que cela soit porté à la connaissance du public, et c’est pour cela que probablement P C Mbonimpa est ici », a-t-elle a ajouté.

Elle a aussi signalé que cette visite des organisations de la société civile à P C Mbonimpa s’inscrit non seulement dans le cadre de son soutien mais aussi pour encourager tous ceux qui aiment ce pays, tous ceux qui travaillent pour le bien du pays de na pas baisser les bras, mais de continuer dans le même sens.

Selon ces organisations, la place de ce défenseur des droits de la personne humaine n’est en aucun cas la prison, vu les services qu’il a déjà rendu aux victimes d’injustice.

« Mbonimpa ce n’est pas n’importe qui, ce n’est pas n’importe quel défenseur des droits humains, c’est parmi les principaux défenseurs des droits humains que nous connaissons dans notre pays, dans la sous région et même dans le monde. Donc, ce que Mbonimpa a déjà fait pour le pays peut être considéré comme un patrimoine national », a souligné Gertrude Kazoviyo au nom de ces organisations.

Concernant la pétition lancée par ces organisations ; Gertrude Kazoviyo dit qu’il y a beaucoup de personnes qui l’ont déjà signé et d’autres qui ne l’ont pas encore fait, mais qui demandent que la pétition reste en cours pour qu’ils puissent la signer. Pour cette raison, elle a tenu à informer que l’apposition des signatures sur la pétition va continuer au delà du délai de 15 jours qui avaient été fixé au début.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

193 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Coldman'Zi   ce  vendredi 20 juin 2014   à 21 : 55 : 45

Abarundi dukwiye kumenya no gutegera kudafata minenerwe ikintu cose kiza gihungabany’umutekano w’igihugu. Ego, kuvug’ukuri ni vyiza ariko guswaganya no gushikuza ku nkuru ziturira no kugumura benegihugu, bikab’ibindi. Tubaye turashira ku ruhande ivyatumye Pierre Claver Mbonimpa apfungwa, cette perseverance d’inciter la population d’apposer leurs signatures sur cette fameuse petition lancee par ces soi-disant organisations/ associations ou societes civiles, Mme Kazoviyo Gertrude et consort, auriez-vous evalue son empleur ou consequences y’iyo nyifato n’inkoro yanyu ? Muti mu Burundi nta muntu n’umwe angana na Pierre Claver Mbonimpa, ahubwo ari mu bantu rares dans le monde pour defendre les droits humains-eh ben, atari ikindi kindi canke agahemo, numva abo bantu bariko bamusabira Prix Nobel. Apres tout, ce n’est pas mal dans ce sens ou abantu batari bake usanga basabira ku muvyimba. Or Prix Nobel signifie des millions de dollars=milliards et milliards de FBU. "Ikibuze inkware kivumbukana igihuna"-ko 2015 isa n’iyiriko ica mu myanya y’intoke abo bashingantahe n’abakenyezi, P.C.Mbonimpa reste presque leur dernier recours/INKA IKAMWA.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points





Les plus populaires
La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 3 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 3 %)

Probablement veuve et orphelin à cause de Rwembe ,(popularité : 3 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 3 %)

Tanzanie : Sinduhije détenu atrocement, déplore Me Maingain,(popularité : 3 %)

Les déplacés de guerre ne sont pas disposés au retour sur leurs collines d’origines,(popularité : 3 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 3 %)