Etats généraux sur l’agriculture : les requêtes de 2014 sont aussi celles de 2008




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 20 juin 2014  à 19 : 02 : 12
a

Les participants aux Etats généraux sur l’agriculture et l’élevage ont recommandé au gouvernement de se garder d’ériger des maisons dans les marrais et les plaines proche de la vile de Bujumbura qui sont plus propices à l’agriculture.

Selon certains des participants, les recommandations ces états généraux sur l’agriculture n’ont pas tellement différé de celles de 2008 et les agriculteurs en général ont soumis leurs idées de voir celles-ci concrétiser.

En se basant sur des particularités climatiques des régions, ils ont demandé au gouvernement de faire accroître la production en partant des cultures propices par contrée et en incitant en même temps la population adopter les nouvelles technologies chacun dans son domaine.

Ils ont interpelé le gouvernement à développer des légumineuses, de la pisciculture et de l’aquaculture suivant les normes de qualités.

Au chapitre de financement du secteur agricole, ces participants ont recommandé le gouvernement à l’instar de l’an 2008 à honorer les engagements contenus dans la déclaration de Maputo dont le Burundi est signataire en réservant au ministère de l’agriculture plus de 10% du budget de l’État.

Ces participants ont exigé au Burundi de ne pas permettre la construction des maisons dans les marrais et les plaines et de mettre en place une structure étatique chargée de la protection de ces milieux propices à l’agriculture.

Pour s’adapter aux changements climatiques dans le pays, ces états généraux sur l’agriculture ont recommandé la mise en place d’une structure type Institut Géographique du Burundi davantage performant et capable de prévenir les cultivateurs sur les éventuels changements climatiques au Burundi.

Quant à la gestion du personnel, le ministère de tutelle a été invité à plaider pour le meilleur traitement des agronomes auprès du gouvernement notamment pour que le personnel de l’agriculture soit traité au même titre que le personnel du secteur de la santé.

Ces états généraux ont interpellé enfin le gouvernement à regrouper les agricultures selon les domaines d’activités en fora pour qu’ils proposent des stratégies de développement de l’agriculture et de l’élevage chacun en son domaine.

Un rapport de la FAO rendu public par un consultant lors de ces états généraux a montré que le Burundi se trouve parmi les deux derniers pays en Afrique où les personnes ont du mal à trouver même la mangeaille.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

163 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Ils fuient Bujumbura,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les pays les plus éxposés à la faim ,(popularité : 3 %)