Sa défense plaide pour la tenue d’une audience publique




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 23 juin 2014  à 19 : 56 : 46
a

L’avocat de Pierre Claver Mbonimpa interpelle la justice Burundaise à amener le dossier de son client dans l’audience publique pour que sa défense témoigne à décharge.

Dans une interview que Me Armel Niyongere a accordée à la presse ce lundi à propos de l’incarcération de Pierre Claver Mbonimpa, il a soulignée que ce défenseur des droits humains est sous les verrous injustement. Il a demandé à la justice burundaise de tout faire pour que le procès soit finalement entendu en audience publique. Il a indiqué que jusqu’à présent la défense a beaucoup de preuves pour montrer que son client devrait être libre.

Pour lui, le procureur de la république en Mairie de Bujumbura devrait transférer le dossier judiciaire de Pierre Claver Mbonimpa , le président de l’Association pour la promotion des droits humains et des personnes détenues au tribunal de grande instance de Bujumbura devant le tribunal de Grande instance de Bujumbura. « Nous disons jusqu’à présent que Pierre Claver Mbonimpa a été arrêté par la présomption de culpabilité », a-t-il souligné.

Pierre Claver Mbonimpa vient de totaliser plus d’un mois sous les verrous. Il est accusé par le ministère public d’atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat suite aux photos qu’il a rendues publics inculpant certains burundais dans une formation militaire en République Démocratique du Congo et au Burundi. Certaines des hautes autorités du service national des renseignements sont citées dans ce message qui a été rendu public sur les médias burundais.

La société civile a à mainte reprises interpellé le gouvernement à commanditer une enquête autour de cette formation qui a fait remous entre les acteurs de la vie du pays et de la communauté internationale mais Bujumbura a refusé de faire ses enquêtes. Tous les vendredis, les médias et la société civile portent des habits en vert en soutien à ce défenseur des droits humains de renommée internationale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

239 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 2 juillet 2014   à 14 : 17 : 53

REKA UKURI KUJE AHABONA ,BARANSE KUGIRA ENQUETTE, KUGIRA ABARUNDI BAMENYE IYO BIJA NIYO BIVA, LETA YARABONYE KW IVYO MBONIMPA AVUGA ARIVYO, ARICO GITUMA BIHUSE KUMUPFUNGA BIVUGA KO BAFISE UBWOBA BWUKWO VYAMENYKANYE IYO BUTABA UBWOBA NTIBARI KUMUPFUNGA,BARI KWIHUTIRA KUGIRA ENQUETTE, UBU RELO UKURI KUGIYE AHABONA,MBONIMPA BAZOMWEZA BONGERE ,BAMURIHE ICO GIHE COSE AMAZE MU MPIMBA MBONIMPA NAREME IMANA IZOMURIHA KURICO CIZA YAKOREYE ABARUNDI KUKO UWO MUNYORORO WABAYE MUKIBANZA CINGORANE ZOSHIKIYE UBURUNDI IYO MBONIMPA ATABISHIRA AHABONA,NONE NGO IBUYE RISERUTSE NTIRIBA RICISHE ISUKA ,GRAND MERCI A PETERO CLAVER MBONIMPA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 17 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 13 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 13 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 13 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 13 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 12 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 11 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 11 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 10 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)