CVR : La société civile veut éviter l’échec de l’ADC




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 24 juin 2014  à 19 : 05 : 56
a

« Il y a certes une société civile plurielle au Burundi mais notre ambition est voir que cette commission composée d’hommes et femmes à la hauteur de leur tâches. Nous estimons que l’Assemblée Nationale choisira des personnes qui sont à la hauteur des missions de la CVR, ce sont les propos de Vital Nshimirimana ce mardi.

Au cours d’une conférence de presse de 16 organisations de la société civile sur la polémique entre les politiques et les autres parties prenantes autour du choix des membres de la Commission Vérité et Réconciliation, ces organisations ont encore une fois souligné qu’ils s’inscrivent en faux contre la loi sur la CVR promulguée par Pierre Nkurunziza le 15 mai 2014. Cependant, ils ont appelé leurs membres à déposer leurs dossiers à l’Assemblée Nationale même si elles reprochent à la CVR d’être lacunaire.

L’Alliance Démocratique pour le Changement a abandonné sa course aux élections en 2010. Cela n’a pas été utile pour les membres de l’ADC qui se retrouvent bientôt 5ans à l’écart dans tout débat sur la vie politique nationale selon les observateurs.

En appelant ses membres à déposer leurs dossiers à 3 jours de la fin de ce travail, la société civile a jugé bon de suivre le processus de la CVR. En tous cas la société semble en avoir tiré une leçon comme l’ a souligné un membre de la Ligue Iteka en aparté.

« Après une rencontre, nous avons jugé bon de continuer à suivre le processus de la CVR », a indiqué Vital Nshimirimana le délégué général du Forum pour le Renforcement de la Société civile sans jamais faire mention d’une leçon qu’il aurait tiré de l’ADC au moment où certains des membres de la société ont souligné le comportement de l’ADC en 2010 leur a constitué plutôt une leçon.

Alors que les groupes parlementaires Uprona et Frodebu Nyakuri ont boycotté le comité ad hoc chargé de présélectionner les 33 membres de la CVR, ces organisations appellent tous les groupes parlementaires à suivre le processus du choix de ces membres pour l’intérêt du pays.

Selon eux, ces députés devraient rendre public les noms de ces personnes pour que les burundais disent ce qu’ils connaissent de leur passé avant que le parlement choisissent parmi eux 11 personnes crédibles membres de ladite commission. Ces organisations estiment que la patience et la minutie devraient prendre une place privilégiée dans le choix de ces personnes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

356 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par mwnenegwe   ce  mardi 24 juin 2014   à 20 : 38 : 57

Ntakandi k’imbwa zambaye ishato z’intama. Zigira ngo ziyoberanije ariko iyo zimotse uca uzibwiira ! Uyu munsi ni mwebwe muriko muramena amatwi y’abarundi, ariko umwenegihugu ni we azofata ijambo rya nyuma ; ni we azotwenga neza... ubwanyuma ! Imirizo muzoca muzinga...



Par citoyen   ce  mercredi 25 juin 2014   à 07 : 48 : 33

Encore une fois la chaise vide !!!
Cela profite à qui ? A ceux qui sont présents et souvent des décisions se prennent au détriment de celui qui a boudé.2010 devrait servir de lecon historique aux hommes politiques et à tout le peuple burundais. Bravo à la société civile qui fait montre de sagesse. Soyez en rassuré : le cris du dedans est plus crédible que le cris du déhors !!



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 01 : 26 : 04

IVYO MUVUZE NIVYO KO HATOSUBIRA KUBA CHAISE VIDE HANURA RELO ABO BOSE BASHOBORA KUGIRA ICO BOKIZA,BEMERE BABIKURIKIRANE KUKO UZOSANGA KUMBURE ARI UKUTUMVA INKURIKIZI MBI,MU GIHE BOBIREKERA ABO BA CNDD FDD BONYENE ADC IKIBIRI NAYO NYENE NIYEMERE KU NEZA YA BARUNDI IBIKURI KIRANE BISHOBOTSE IRUNGIKE ABO IBONA BOBISHORA KUJA MURI YO COMMSSION,ICO NICIYUMVIRO CANJE MURAMBABARIRA SINSHAKA KUBARENGERA AKARIMBI,USANGWA MWARAVYE MUKABONA KO IRYO TEGEKO RYA CVRRITASHORA KUZOSUBIGWAMWO INYUMA Y AMATORA,GERAGEZA KUGIRA IYO COMMISION MUYIJEMWO KUMBURE HOGIRA IBIHINDUKA



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 5 juillet 2014   à 17 : 14 : 28

ARIKO RELO NIMUJE MURABUZA ABO BATUKANA BITA ABANDI IMBWA, AKA KANYA MWAKADUHAYE NGO TUFASHE IGIHUGU,TWONGERE DUKEBURE UWO WESE YIRENGAGIZA IVYO ATEGEREZWA GUKORA,TWEBWE RELO TUSERURA IVYIYUMVIRO,TURI MUBASERERUKIRA ABANDI MURI VYOSE VYOKIZA , KANDI VYOTEZ IMBERE IGIHUGU CACU,MURAKWIYE RELO KUJA MURADUHANURA KUGIRA NTITURENGE AKARIMBI MURAKOZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 4 %)

Ngozi : Un OPJ attrapé en flagrant délit dans une affaire de corruption,(popularité : 4 %)

Muyinga/Tracts intimidateurs : Un « ivrogne » condamné !,(popularité : 4 %)

Mwambutsa IV : Deux ans après, personne n’en parle ,(popularité : 4 %)

Muyinga : De la politique en classe ! ,(popularité : 4 %)

Un journaliste de la RPA a perdu le procès ,(popularité : 4 %)

Burundi-Réconciliation : La CVR annonce ses résultats des dépositions en deux provinces,(popularité : 4 %)

Visite de soutien de l’UIA au bâtonnier de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Prisons au Burundi en 2011 : « calvaire pour les détenus »,(popularité : 4 %)

L’EPU : le Burundi se garde de mettre en applications 39 recommandations ,(popularité : 4 %)