L’annulation de la marche manifestation est si injuste, selon la société civile




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 25 juin 2014  à 07 : 56 : 15
a

La société civile Burundaise a adressé une requête à la cour administrative de Bujumbura dans laquelle elle demande à cette instance d’annuler les décisions du maire de la ville de Bujumbura et du ministre de l’intérieur relative à l’annulation de la marche manifestation en soutien à Pierre Claver Mbonimpa.

Vers 11 heures, près d’une dizaine d’organisations de la société civile se sont rendues à la cour administrative de Bujumbura pour déposer cette correspondance. Elles estiment que les décisions du maire de la ville et du ministre Edouard Nduwimana sont injustes à plus d’un titre raison pour laquelle elles plaident pour cette marche manifestation pacifique comme le leur reconnait la loi fondamentale.

« Nous avons exercé un recours judiciaire contre ces décisions si injustes et pensons que la justice va nous donner raison sans tarder », a souligné Me Janvier Bigirimana au nom de ces organisations de la société civile.

Les organisations de la société civile burundaise demandent à Bujumbura de faire cette marche manifestation depuis le 11 juin comme le leur promet la constitution mais elles sont loin de bénéficier de cette permission. Le ministre de l’intérieur a qualifié cette marche manifestation de mouvement qui risque de dégénérer en insurrection.

Depuis que Pierre Claver Mbonimpa est sous les verrous, les organisations nationales et internationales de défenseurs des droits humains comme Human Right Watch ne cessent d’interpeller le gouvernement du Burundi à libérer ce fondateur de l’association pour la promotion des droits humains et des détenus. Les diplomates surtout occidentaux se relaient au Burundi pour la problématique des droits humains dans ce pays de la région des grands lacs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

185 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par mwnenegwe   ce  mercredi 25 juin 2014   à 17 : 05 : 01

Cette dite ’societe civile’ devrait, au contraire, appeler et encourager le peuple a’ se rendre aux travaux qui developent les individus, les familles, et le pays dans l’ensemble ! Biraboneka ko hariho uturwi twinyegeza inyuma y’izina "societe civile" ngo duharanira inyungu za twese, alors qu’au fond ces gens-la’, ces ennemis du mwenegihugu planifient une douce destabilisation du Burundi. Nzokwama ndabagereranya n’imbwa zambaye inshato z’intama. Nashaka gushimira abajejwe umutekano n’intwaro kunzego zose, nongera ndabasaba kwama barikanuye : ubutunzi bukuru umwenegihugu w’igihugu ico ari co cose yiphuza ni UMUTEKANO. Lero, abawuhungabanya nabo, baba biyambika nk’abamarayika canke nk’abakomagu, ntakibanza canke ugutwi bakwiriye guhabwa. Benegihugu bene-wacu, amahoro, ibikorwa n’iterambere, ni bibe umwitwarariko buri wese. Vyongeye, birihutirwa ko tuja tumenyesha urwaruka rwacu kahise k’Uburundi kugira ngo bongereze ubumenyi bwo gutandukanya iciza n’ikibi, akamo ko kwitabira n’ako kuvumagura ! Murakoze, Imana ni ihezagire Uburundi.



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 25 juin 2014   à 19 : 22 : 36

ICO NTUMVA NUKWO GUPFUNGA UVUZE ,KANDI BATAGIZE ENQUETTE NGO BEREKANE KO ABESHA,IKINDI NACO NUKWO BUBAHUTSE KUVUGA KO YABESHE KWI FOTO IMWE, NTIBASIGURE KURI ZITATU ZINDI, IVYO VYOSE BITEBE BITEBUKE URWO NU RUBANZA RUZOJA MURI SENTARE, MBONIMPA NAREME APFUNZWE KUKO YAKOZE ICIZA,ARIKO ABAMUPFUNZE BO BAZOKWISHURA IKIBI BARIKO BAKORERA INTUNGANE



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 25 juin 2014   à 19 : 22 : 59

ICO NTUMVA NUKWO GUPFUNGA UVUZE ,KANDI BATAGIZE ENQUETTE NGO BEREKANE KO ABESHA,IKINDI NACO NUKWO BUBAHUTSE KUVUGA KO YABESHE KWI FOTO IMWE, NTIBASIGURE KURI ZITATU ZINDI, IVYO VYOSE BITEBE BITEBUKE URWO NU RUBANZA RUZOJA MURI SENTARE, MBONIMPA NAREME APFUNZWE KUKO YAKOZE ICIZA,ARIKO ABAMUPFUNZE BO BAZOKWISHURA IKIBI BARIKO BAKORERA INTUNGANE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 18 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 2 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 2 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 1 %)