La CVR est à la fois vide est pleine




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 27 juin 2014  à 19 : 21 : 10
a

Les organisations de la société civile engagées dans le groupe de réflexion sur les mécanismes de justice de transition interpellent le gouvernement à privilégier le débat et dans le choix des commissaires de la Commission Vérité et Réconciliation.

Lors d’un atelier organisé par les acteurs de la société civile engagées dans les mécanismes de justice de transition ce vendredi, ils ont déploré le fait que la loi portant mise en place de la CVR soit surtout lacunaire.

Selon Gatore Chantal responsable du projet Justice de transition au Forum pour le Renforcement de la Société Civile, les organisations civiles n’ont rien ménagé pour montrer les imperfections contenues dans cette loi.

Alors que les Accords d’Arusha stipulent que la justice devrait avoir sa place dans mécanismes de justice transitionnelle, Gatore Chantal a indiqué que le Burundi ne réserve aucune place à la justice du moins au regard de cette loi sur la CVR.

La nomination des membres de la CVR ouvre la porte à d’autres non dits puisque le dépôt de dossiers se fait vaille que vaille.

Elle estime que les critères dans le choix de ces personnes de la CVR manquent d’objectivité.

Selon cet ancien journaliste, lors des consultations populaires les burundais avaient bel et bien souligné qu’ils avaient besoin qu’à la tête de la CVR ils avaient besoin des personnes membres de la société civile.

Pour le moment elle s’est étonné de trop du manque de considération dans ce secteur par le gouvernement qui a relégué à l’écart toutes les propositions qu’ils avaient avancées dans le choix de ces personnes.

Pire encore, a souligné Gatore Chantal, l’agenda de la CVR contient beaucoup d’imperfections de nature à tourner contre les Burundais.

Les Burundais ne vont jamais connaitre les auteurs des massacres des leurs selon cet ancien journaliste.

« Les Burundais connaitront une partie de la vérité et encore moins de justice » a encore souligné Gatore Chantal.

Selon lui, le Burundi devrait privilégier le débat et favoriser l’entente de tous les partenaires politiques impliqués dans le choix de ces personnes pour donner plus de crédibilités à la CVR.

Hélas, a déploré ce chargé de projet au Forsc, même le président de la république n’a pas été favorable à leur requête de seconde lecture de la loi sur la CVR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

221 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 5 juillet 2014   à 23 : 42 : 17

NONE KO ATA BUTUNGANE BUZOBABURIMWO WUMVA IYO CVR IZOTUMARIRA IKI ,IVYO NI BIHENZWE ABANA ,KUGIRA BAZOVUGE NGO BARATOYE ITEGEKO. ICARI GIKWIYE BARI KURINDIRA RIKAZOTOGWA MURI 2015 AMATORA AHEZE KUKO MURI PARLEMENT HAZOBA HARIMWO ABANTU BOMUMIGAMBWE MYINSHI,NUBUNDI NTAWISHE YICIRA URUBANZA, IYO PARLEMENT IRIMWO CNDD FDD GUSA WUMVA BOKWICIRA URUBANZA KO TUZI KAHISE KABO,GERAGEZA MURABE IKIBEREYE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Projet de loi sur la CNTB : Le Sénat se joint à l’Assemblée Nationale ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 2 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 2 %)