Le parti Fnl n’a à se réunifier avec quiconque, dixit J Bigirimana




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 1er juillet 2014  à 18 : 52 : 17
a

Jacques Bigirimana reconnu par le Ministère de l’intérieur comme le président des Forces nationales de libération a annoncé que ce parti n’a pas d’autres partis satellites. Pour ce, Jacques Bigirimana a affirmé au cours d’une conférence de presse que le parti Fnl n’a à se réunifier avec n’importe quel parti politique, ou quiconque se réclame comme représentant les banamarimwe (membres de ce parti).

Malgré cela, Jacques Bigirimana indique qu’il ne remet pas en cause les résultats des pourparlers dégagés lors des différents ateliers qui ont réuni les leaders des partis politiques, des confessions religieuses et de la société civile, et d’aitres partenaires internationaux.

Concernant le cas d’Agathon Rwasa qui se réclame président des Fnl, Jacques Bigirimana dit que cet ancien président du parti Fnl a lui-même refusé la réunification. Selon lui, il y a 2 mois que le comité exécutif du parti Fnl avait demandé que Rwasa puisse réintégrer le parti, et bénéficier de tous les honneurs d’un ancien président du parti. Mais il s’est montré défavorable à cette proposition des ayants droits du parti, a précisé le président des Fnl reconnu par le pouvoir. Il a fait savoir que Agathon Rwasa a bel et bien assuré qu’il n’a jamais fait parti du parti Fnl dirigé par Jacques Bigirimana.

« …quelques heures plus tard après cette proposition des banamarimwe,et avec notre grande surprise, tout le monde a entendu Rwasa réagir en disant qu’il n’a jamais fait parti du parti Fnl que nous dirigeons, qu’il ne connait pas le comité exécutif de ce parti, que même pour preuve qu’il n’a jamais cotisé bans les caisses de ce parti », a déclaré J Bigirimana.

Avant cette annonce d’Agathon Rwasa, moi je pressentais comme tout le monde qu’il y avait 2 ailes dans le parti Fnl, selon Jacques Bigirimana. Cependant, après que Rwasa ait montré sa position quant au projet de réunification, Jacques Bigirimana dit qu’il a lui aussi réalisé que le parti Fnl n’avait pas d’ailes. «  :…alors in n’ya pas d’ailes dans notre parti. Nous avons un seul parti politique Fnl, reconnu par la loi, consolidé et réunifié. S’il y a plutôt l’un ou l’autre qui ne veut pas y adhérer, c’est son droit. Mais les portes restent ouvertes à quiconque veut réintégrer notre parti », a renchéri le président des Fnl.

De son coté, Agathon Rwasa affirme qu’il n’a jamais fait parti de ce parti Fnl que Jacques Bigirimana dit diriger, précisant comme Jacques Bigirimana que ce parti Fnl ne connait pas de problème, mais qu’il s’agit d’une fuit en avant. Cependant il se dit prêt à répondre à son invitation pour parler des problèmes de ce parti.

« …absolument , je répondrais à son invitation pour débattre des problèmes de notre parti. Mais, je déplore qu’il ne se présente jamais dans les ateliers de réflexion sur cela, il envoie toujours des gens qui n’engagent pas le parti. En plus, je ne crois pas que l’environnement politique restera le même après 2015. Rien ne garantit que ceux qui dominent aujourd’hui, le resteront pour toujours, alors je crois qu’il est salutaire de renforcer notre formation politique, plutôt que de compter sur la force d’une autre formation politique », a dit Agathon Rwasa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

445 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 2 juillet 2014   à 04 : 14 : 07

NI VYIZA KUMUHAMAGARA, MUGABO KO YOMUHAMAGA BAKABANZA BAKAJA INAMA KUGIRA BUMVIKANEINGENE ABARI MURUWO MUGAMBWE BATOTEJWE BAZE ATACO BINONA, ABIGIZE GUTYO BAGASUBIRANA BAKANKA KO BABACAMWO KUBIRI BAZOBA BAGIYE MU NZIRA YUGUKOMEZA UMUGAMBWE FNL



Par   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 01 : 00 : 28

ABARUNDI MURI BENE GAHINI MUZOKOMEZE MURYANE UKO NYENE muhejeje kuryana muce muja gutega ibiganza ababikubitako ngo imfashanyo twakenye ngo ingo mutwumvikanishe !!! uwuzovuga ko abirabure ari ibi sous creatures ntazoba abeshe !!!1



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 15 : 49 : 09

OYA NAWE REKA KURENZA URUGERO, NGO TURI BENE GAHINI,INGORANE AFRIKA IFISE NUKURONKA ABATWARE BATAKUNDA IBIHUGU VYABO IKINDI KIKIGOYE NUKWO NOS DIRIGEANTS BATAJA HAMWE NGO BAGIRE AFRIKA YUNZE UBUMWE.KUGIRA ITUNGA RIRI MURI AFRIKA RITUNGISHE BENERYO MUGABO IVYO BIZOSHOBOKA HABONETSE ABATWARE BATIBA BATICA BADAKENESHA ABO BATWARA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 2 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)