C Nditije, exclu de l’Uprona.




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 2 juillet 2014  à 19 : 09 : 58
a

Le député Charles Nditije a été exclu du parti Uprona par le comité central de ce parti, selon une correspondance datant du 30 juin de cette année, signée par C. Nibigira, reconnue par le Ministère de l’intérieur comme représentante légale de ce parti de Rwagasore.

Charles Nditije est accusé de malversation des biens du parti Uprona et handicaper le processus de réunification de ce parti.

En plus selon le même document, Nditije est accusée d’avoir retiré du gouvernement le parti Uprona, excepté à l’Assemblée nationale car y siégeant et de sommer la confusion parmi les membres de l’Uprona.

Selon cette décision du comité central ; Nditije a laissé le parti Uprona à son compte en signant sur le code de conduite du 09 juin 2014, et sera désormais appelé « acteur politique »

Nditije sera aussi poursuivi en justice pour malversation, selon cette correspondance signée par Nibigira.

Selon Tatien Sibomana, porte parole de l’Uprona non reconnu par le ministère de l’intérieur que dirige par Charles Nditije, "cette décision est nulle et sans effet".

Il indique que quand bien même Nibigira serait représentante légale de l’Uprona, elle ne pourrait pas exclure un mudasigana (membre de l’Uprona) comme elle le voudrait car il y a des procédures à suivre.

« C’est un acte posé par une personne qui n’a ni la qualité ni les compétences de prendre une telle décision d’une telle importance », a déclaré Tatien Sibomana.

Selon lui, Concilie Nibigira n’est nullement représentante légale de l’Uprona pour la simple raison qu’elle a été nommée sur simple lettre du ministre de l’intérieur, « ce qui n’est pas du tout une procédure reconnue par les statuts du parti Uprona, et encore moins les règlements des différents organes du parti ».

Il fait savoir que les dispositions du statut du parti Uprona sont bien claires quant aux conditions pouvant justifier la radiation d’un membre de son parti.

Ces dispositions sont selon Tatien Sibomana, l’article 12 qui stipule que tout militant de l’Uprona peut quitter le parti soit qu’il ait décédé, soit de son propre volonté ou lorsqu’il est exclu du parti.

L’article 13 quant à elle stipule que tout militant de l’Uprona peut être exclu du parti s’il est clairement établi qu’il travaille pour l’intérêt d’un autre parti, qu’il a trahi l’idéologie du parti Uprona, soit qu’il a violé de façon flagrante la ligne directrice et les statuts qui régissent le parti Uprona ou lorsqu’il est accusé du détournement des fond du parti Uprona.

« A ce que nous sachons Charles Nditije n’est accusé d’aucun de ces 4 manquements. C’est donc une prérogative qui relève uniquement du comité centrale du parti Uprona qui est l’organe suprême du parti entre les 2 congres », a précisé Tatien Sibomana.

Cette décision d’exclusion de l’honorable Charles Nditije du parti Uprona survient au moment où une médiation des 2 camps de ce parti du Prince L. Rwagasore allait être menée par le Ministère de l’intérieur pour tenter une réunification.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

853 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 06 : 31 : 53

Inkinamico gusa !



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 14 : 58 : 00

AHUBWO CONCILIA NIWE AKWIYE GUKUGWA MU MUGAMBWE KUKO ARIKO ASAMBURA UPRONA KU NYUNGU ZIWE NI ZA CNDD FDD,YOKUGWA NA ARTICLE 13
IKINDI NUKWO CONCILIYA YAKORESHEJE UBUJUJU MU GUKURA UWO UTATWARA KUKO CONCILIA ARI MU WEMEWE,NAYO NDITIJE ARI MU WUTEMEWE NONE WUMVA BAHURIYE HE,NUWO MU MINISTRE NAWE NYENE ARAKWIYE KUGEZA NGAHO, KUKO YAKOZE VYINSHI BITAHUYE NA MATEGEKO,KANDI AHO BIZOHINDUKIRA,BIZOMUGARUKO



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 3 juillet 2014   à 16 : 57 : 59

NTIMWIBAZE KO ARI CONCILIE YAKUYE NDITIJE OYA NI EDOIRD NDUWIMANA KUBERAKO 1/KUGIHE CA BUSOKOZA INGINGO YARI YAFASHWE NTIYANEJEREJE NDUWIMANA 2/UMUGAMBWE URI KU BUTEGETSI USHAKA KO ATA MUGAMBWE UKOMEYE VYOHAGARARANA MU MATORA IKINDI NUKWO CONCILIE ARI MU MUGAMBWE WEMEYE NIYI LETA ,NDITIJE NAWE AKABA MUWUTEMEWE,URUMVA KO CONCILIE ATASHOBORA KUKURA UWO BATARI KUMWE, NDAZI KO MUKUNDA KUFATIRA KU KIGIZWE NU MUKENYEZI NTIMUVUGE NGO ABAKENYEZI BOSE NI NKA COCONCILIE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 22 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 11 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 10 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 10 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 9 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 9 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 9 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 6 %)