Des travailleurs de l’Aprodh dont la fille de Mbonimpa "momentanement "retenus par la police




Par: Désiré Nimubona , vendredi 11 juillet 2014  à 12 : 37 : 10
a

Trois travailleurs de l’Aprodh dont l’observateur Juridique des Prison et Responsable de l’Association à l’ouest du Burundi Richard Nimubona et la fille de Pierre Claver Mbonimpa Vigyène Mbonimpa ont été retenus par la police à Gihosha pendant au moins deux heures et demi, selon l’un d’être eux joint par téléphone.

Richard Nimubona, explique que ce matin, un chauffeur de l’Aprodh avait été arrêté par un responsable de la police dans la zone nord de la ville de Bujumbura, alors qu’il se rendait récupérer un courrier. Il a été arrêté par un responsable de la police dans la partie nord de la ville (sans dire son nom) accompagné par un agent de renseignement, à l’endroit appelé Gare du Nord.

La fille de Mbonimpa, Zigyene Mbonimpa accompagné par Richard Nimubona, tous membres du staff de cette organisation sont aller s’acquérir de la situation et ont été aussi retenus par la police, selon le témoignage de Nimubona lui-même joint par téléphone.

La police n’a pas encore réagit sur les causes de cette « arrestation » , mais Richard Nimubona croit que la cause serait le fait que les trois portent des T-shirts portant la photo du président de l’Aprodh Pierre Claver Mbonimpa, accusé « d’atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat » et en prison depuis le 15 mai dernier.

Vers midi moins quelques minutes, ils ont été relachés par la police qui les avait "arreté", dit Nimubona.

Les membres de organisations de la société civile burundais, le résident de l’Olucome Gabriel Rufyiri, et Pacifique Nininahazwe ont été les premiers à y arriver.

Ensuite sont venu des amis de la société civile, dont la plupart portait des t-shirt sur lequel on trouve l’image de Mbonimpa, souvent utilisés chaque vendredi dans le mouvement dit "vendredi vert" initié par la société civile burundaise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1079 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Kira Burundi   ce  mardi 15 juillet 2014   à 08 : 02 : 51

Le problème du régime NKURUNZIZA est qu’il ne semble pas convaincu de ses actes, alors que l’opposition, la société civile, les médias et la communauté internationale semblent très conaincus de ce qu’ils font !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
Des arrestations en zone Kinindo,(popularité : 11 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 9 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 9 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 7 %)

Burundi : La Commission National International de Droit de l’Homme qualifie de partial le rapport onusien ,(popularité : 7 %)

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi ,(popularité : 7 %)

Burundi : CNIDH perd les points ,(popularité : 7 %)

L’Olucome menacée de suspension, alerte Gabriel Rufyiri,(popularité : 7 %)

Vendredi vert pourrait s’étendre en faveur des autres prisonniers ,(popularité : 7 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 7 %)