Des travailleurs de l’Aprodh dont la fille de Mbonimpa "momentanement "retenus par la police




Par: Désiré Nimubona , vendredi 11 juillet 2014  à 12 : 37 : 10
a

Trois travailleurs de l’Aprodh dont l’observateur Juridique des Prison et Responsable de l’Association à l’ouest du Burundi Richard Nimubona et la fille de Pierre Claver Mbonimpa Vigyène Mbonimpa ont été retenus par la police à Gihosha pendant au moins deux heures et demi, selon l’un d’être eux joint par téléphone.

Richard Nimubona, explique que ce matin, un chauffeur de l’Aprodh avait été arrêté par un responsable de la police dans la zone nord de la ville de Bujumbura, alors qu’il se rendait récupérer un courrier. Il a été arrêté par un responsable de la police dans la partie nord de la ville (sans dire son nom) accompagné par un agent de renseignement, à l’endroit appelé Gare du Nord.

La fille de Mbonimpa, Zigyene Mbonimpa accompagné par Richard Nimubona, tous membres du staff de cette organisation sont aller s’acquérir de la situation et ont été aussi retenus par la police, selon le témoignage de Nimubona lui-même joint par téléphone.

La police n’a pas encore réagit sur les causes de cette « arrestation » , mais Richard Nimubona croit que la cause serait le fait que les trois portent des T-shirts portant la photo du président de l’Aprodh Pierre Claver Mbonimpa, accusé « d’atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat » et en prison depuis le 15 mai dernier.

Vers midi moins quelques minutes, ils ont été relachés par la police qui les avait "arreté", dit Nimubona.

Les membres de organisations de la société civile burundais, le résident de l’Olucome Gabriel Rufyiri, et Pacifique Nininahazwe ont été les premiers à y arriver.

Ensuite sont venu des amis de la société civile, dont la plupart portait des t-shirt sur lequel on trouve l’image de Mbonimpa, souvent utilisés chaque vendredi dans le mouvement dit "vendredi vert" initié par la société civile burundaise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1094 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Kira Burundi   ce  mardi 15 juillet 2014   à 08 : 02 : 51

Le problème du régime NKURUNZIZA est qu’il ne semble pas convaincu de ses actes, alors que l’opposition, la société civile, les médias et la communauté internationale semblent très conaincus de ce qu’ils font !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 12 %)

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école ,(popularité : 10 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 10 %)

L’agresseur de Yannick Nihangaza finalement extradé vers l’Inde ,(popularité : 9 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 9 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 9 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 9 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 7 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 7 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 6 %)