CVR : Le parlement tranquillise les Burundais




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 13 juillet 2014  à 12 : 44 : 08
a

Le deuxième vice président de l’Assemblée Nationale a indiqué ce vendredi que cette institution ne ménagera rien pour que les commissaires de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) soient des personnes de natures à refléter une Commission Vérité et Réconciliation crédibles.

Au cours d’un entretien que le porte parole du Bureau de l’Assemblée Nationale a accordé à la presse ce vendredi, François Kabura a indiqué que les noms des parlementaires (membres de la commission ad hoc) seront connus après le 14 juillet, dernière date de dépôt des dossiers des membres de la CVR au siège l’Assemblée Nationale.

Selon François Kabura, ces personnes proviendront de toutes les sensibilités politiques.

« Les burundais devraient se sentir à l’aise car la commission ad hoc de la CVR fera tout ce qui est en son pouvoir pour choisir des hommes et femmes crédibles parmi lesquels le parlement et le sénat vont choisir les 11 commissaires » a-t-il indiqué.

Quant à la préoccupation de la population comme quoi la commission risque d’ignorer certaines puisque leurs dossiers risquent d’être jetés dans la poubelle, le porte parole de l’Assemblée Nationale, François Kabura a indiqué que le commission dépouillera tous les dossiers des personnes qui ont postulé même si elles ne se sont pas fait enregistrés lors du dépôts des dossiers.

Le deuxième vice président de l’Assemblée Nationale a souligné que ladite commission travaillera sans pression lors de la présélection de ces candidats même si le Président de la République préfère que les noms des commissaires soient connus avant la fin du mois de juillet de cette année.

« Le choix de ces commissaires se fera avec minutie pour répondre aux désidératas de la population burundaise », a souligné François Kabura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

390 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 15 juillet 2014   à 16 : 13 : 25

VYOBA ARI VYIZA NI VYAGENDA GURTYO,ARIKO TUMUBAZE LES CONDITIONS NI ZIHE,KO ATAZITUBARIYE,IKINDI NONE BAMAZE KUJAHO BAZOHINDURA AMA ARTICLE AMWE AMWE NKO GUSHIRAHO SENTARE MPANAVYAHA KU MABI YAKOZWE, IKINDI ABARI MU MAHANGA BARASHOBORA GUTANGA LEUR CANDIDATURE PAR EMAIL MERCI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)