Le Responsable du Cndd fdd en commune Muyinga limogé




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 14 juillet 2014  à 08 : 03 : 23
a

Le président du Cndd fdd en commune et province Muyinga a été congédié de ses responsabilités depuis vendredi de la semaine passée.

Jean Pierre Ndayisaba reconnait avoir une lettre de suspension mais ne donne pas les motifs de cette destitution. Mais dit-il uniquement que le conseil de discipline de ce parti se penche toujours sur cette question.

Selon les sources sur place, ce limogeage serait lié au conflit qui règne depuis longtemps entre le conseil communal et l’administrateur de la commune Muyinga.

Jean Pierre Ndayisaba qui vient d’être chassé de la direction communale du parti Cndd fdd est très attaché au conseil communal de Muyinga précise les mêmes sources.

Au début du mois de Juin, ce conseil communal avait fait un vote de défiance contre Evelyne Izobiriza, administrateur communale de Muyinga.

Certaines sources internes au sein du même parti disent que le bras de fer engagé depuis plus longtemps entre l’administrateur communal et son conseil vient d’affecter la représentation communale du parti.

Ce conseil communal compte 11 membres du Cndd fdd sur 13 et tous sont contre cet administrateur.

Selon Pascal Hakizimana, président du Cndd fdd en province Muyinga, ce limogeage n’a d’autres significations qu’un simple réaménagement de la direction communal du parti pour des raisons internes.

Pour lui ; les problèmes de l’administration communale de Muyinga ont été résolus par le ministre de l’intérieur.

Celui-ci a annulé la délibération du conseil communal de Muyinga destituant l’administrateur de la commune Muyinga Evelyne Izobiriza. Selon la décision ministérielle, cette délibération n’était pas conforme à la loi.

Certains projets de développement en province de Muyinga sont paralysés à cause de ce conflit entre l’administrateur communal et le conseil communal qui ne veut plus d’elle.

A cause de ce conflit, le comptable communal a été renvoyé sans préavis ni indemnité par l’administrateur le 02 juillet de cette année.

Cet ancien comptable est accusé entre autre d’insubordination et de mauvaise gestion des fonds communaux.

En plus, la perception des taxes va tant bien que mal car la zone de Muyinga n’a pas de chéquier il y a plus d’un mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

505 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)