Kayanza : cinq élèves en déténtion pour avoir des "messages aux président"




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 15 juillet 2014  à 17 : 33 : 51
a

Cinq élèves des différents établissements scolaires au chef lieu de la province de Kayanza sont dans le collimateur de la justice depuis dimanche dernier.

Ces élèves sont composés de 3 filles et 2 garçons. Ils ont été arrêtés par la police et sont accusés d’outrage envers le chef de l’Etat.

Cette infraction se fonde sur les documents qu’ils possédaient au moment de leur arrestation.

Selon les sources sur place, ces documents mentionnaient les "conseils" prodigués au Président de la République sur la manière dont il devrait diriger le pays.

Ces élèves indiquent que ces documents ont été tirés sur internet, plus précisément sur le site du journal Burundi news.

Ils sont actuellement détenus dans différents cachots de la même province : Les 3 filles sont gardées au cachot du commissariat de la police en province Kayanza, tandis que les garçons sont détenus à celui de la commune de Kayanza.

Gabriel Nkurunziza, Procureur général près la Cour d’appel de Ngozi fait savoir que ces élèves ont été arrêtés pour raison d’enquête.

Il informe que les enquêtes sont en cours pour déterminer l’origine de ces documents.

En mai dernier un rwandais du nom de Théophile Mpongeye a passé une semaine dans le cachot du commissariat de la police dans province Kirundo.

Il avait été arrêté au stade de Bushaza (Kirundo) où l’équipe présidentielle Halleluia Fc allait livrer un match contre l’équipe provinciale de Kirundo.

Théophile Mpongeye, Pasteur de l’Association des Eglises pentecôtes, affirmait vouloir adressé un message spécial au Président de la République lui aussi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

728 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 10 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 4 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 4 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 4 %)

Contradictions autour de la mise en place de la CVR : le peuple attend Godot ?,(popularité : 4 %)

Carnage de Gatumba : le jugement tombe « à huis clos »,(popularité : 4 %)

Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption,(popularité : 4 %)

Un membre du MSD sorti de l’hôpital et conduit en prison,(popularité : 3 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

HRW interdit de publier son rapport sur le Burundi, l’ONU s’inquiète ,(popularité : 3 %)