La fin de l’Uprona : un piège ou une force pour le CNDD FDD ?




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 31 juillet 2014  à 15 : 19 : 27
a

Le professeur Salathiel Muntunutwiwe estime que la crise au parti Uprona (opposition) est beaucoup plus l’œuvre du gouvernement Pierre Nkurunziza que des membres de ce parti.

Dans une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganrio ce mercredi sur la crise qui secoue le parti , le professeur Salathiel Muntunutwiwe a souligné que l’échec de la réunion du comité central du camp Nditije et la réussite des Etats Majors du parti Uprona du camps Concilie Nibigira la semaine écoulée signifie la poursuite du déroulement subjectif du processus de réunification des partis politiques voulu par Bujumbura.

De la part de Salathiel Muntunutwiwe, cette volonté du gouvernement est à analyser à partir de la versatilité du ministre de l’intérieur.

« Le ministre de l’intérieur dit aujourd’hui ceci, demain cela, il change de direction comme le vent » a souligné le politologue Salathiel Muntunutwiwe en faisant référence à l’interdiction de la réunion du comité central par le ministre de l’intérieur.

Selon lui, aussi longtemps que Bujumbura ne l’aura pas souhaité persistera la crise au sein du parti Uprona.

Pour sa survie politique à la satisfaction de ces membres, ce politologue estime qu’il serait mieux que ce parti continue à engager une pression politique contre Bujumbura et qu’il fasse appel au soutien de la communauté internationale jusqu’ici inefficace pour la gestion du pouvoir de façon inclusive.

« Le pouvoir de Bujumbura n’a pas peur du tout du regard et des critiques de la communauté internationale. A cause de l’inefficacité de la communauté internationale, il use d’un forcing dans la gestion du pouvoir » a-t-il indiqué.

« Le code électoral, la feuille de route et bien d’autres sont des preuves qu’une pression d’ordre économique de la communauté internationale contre Bujumbura peut encore jouer positivement sur l’issue des élections prévue en 2015 », a-t-il souligné.

Pour ce professeur d’universités, la persistance de la crise n’est pas seulement un avantage pour le parti au pouvoir mais un défi. L’Uprona est un partenaire politique incontournable pour le CNDD FDD au regard de son œuvre dans l’histoire politique de ce pays.

Selon lui, à première vue, l’on dirait que le parti ne connaitra pas de difficultés dans la gestion du pouvoir mais, l’absence de l’Uprona dans le partage du pouvoir occultera inéluctablement l’absence de la réconciliation.

« La fragilité de l’Uprona est beaucoup plus un piège qu’une force pour Bujumbura puisqu’elle risque d’ouvrir la porte à des alliances contre nature en politiques tellement dangereuses pour le parti au pouvoir » a ajouté Salathiel Muntunutwiwe.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

949 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 31 juillet 2014   à 18 : 12 : 27

MERCI BEAUCOUP MONSIEUR SALATHIEL,NAGIRA MUBARIRE ABARUNDI UKWO BIZOGENDA MU GIHE IMIGAMBWE ITOJA HAMWE MU MATORA ,MBEGA CNDD FDD NIYATSINDA,BIZOGENDA GUTE ,TURAVYE AMATEGEKO ABIRI IHERUKA KUTORA NKIRYA CVR NIRYA TRIBUNAL SUR LA CNTB, NUKWO KANDI BAZOBA BARONSE UMWANYA WO GUKURA AMASEZERANO YA HARUSHA

NIMUBISIGURIRE CANE ABARUNDI KUKO UYO MUGAMBWE UTSINZE NTAKINDI UZOBA URONSE ATARI UBURENGANZIRA BWO KUBANDANYA IHONYABWOKO , MURAKOZE



Par   ce  jeudi 31 juillet 2014   à 20 : 04 : 12

Uprona rero igomba ije mu Kibira nayo ? Uwo muprof aragaragara ko avugana agashavu ku mporona. Abandi baprof bakoresha language tentatif, nawe akavuga yuguruye umunwa ? Eka ni prof w’i Bujumbura nyene !!!!!!!!!!



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 31 juillet 2014   à 21 : 52 : 39

NSUBIYE KUBASABA KO MWOJA MA EMMISSION MENSHI NKO MURI KABIZI KU NAMA CANKE UTERERIKI VYOBA VYIZA CANE,NSAVYE AMARADIYO KO BOGWIZA CANE IBIGANIRO BENIVYO MBERE BAGAHAMAGARA NABARI HANZE KUKO CNDD FDD IKATSINDA ABARUNDI BITEGE AMAHANO ASUMBA AYO BAMAZE MWO IMYAKA UMUNANI



Par weah mzalendo   ce  vendredi 1er août 2014   à 12 : 51 : 35

Jewe nk’umurundi nibaza ko ikibazo kirabwa kure. Leta n’umugambwe iturukamwo bafashijwe na Uprona ntaco bashitseko uravye uko uko ubutunzi bwifashe eka nubukene abarundi batari bwaronke kandi ibindi bihugu muri Africa eka no mu karere EAC biriko biraruga mu butunzi. Iyo Leta ikoresha ikinyoma ikaduza ama tagisi kugira buzuze imifuko. Intwaro nta mategeko yubahiriza eka ubu hariko hakorwa ibintu tutabonye muri kahise.
Iyo rero Leta igomba kwigumiza ku butegetsi kandi ubona neza ko ataco yashitseko ahubwo ubukene ku munyagihugu bwabaye ndanse. Ni ngombwa rero hakorwe ibidakorwa kuko ivyobahundagaje amajwi ntabiriho. Ntakundi bokora badaciye muri ivyo bikorwa vyo gucinyiza abatavuga rumwe canke bashaka kubasubirira.
ivzo navyo nivyo vyari vyabajanye mu mashamba si inkeka ko n’abandi bosubiza mu ndumane na rirya amakungu yatanguye gusemerera. Ninabo bazofasha kandi niko hose bigenda Leta itunviriza abanyagihugu hanyuma igakoresha amategeko kugira yigumize ku butegetsi aho kuyakoresha ngo yubahirize umunyagihugu bizana revolte



Par Ndikumana   ce  dimanche 3 août 2014   à 19 : 12 : 48

nukuri birababaje kubona umugambwe wa Rwagasore ugiye gutembagara, bien sûr cndd irabifisemwo uruhara uravye akagagazo nduwimana afise hamwe n’inzigo y’imigambwe biraboneka ko bamutumye. si l’uprona ne se réunira pas, ce sera sa disparition sur la scène politique. birakwiye ko begera ikibiri pour combatre ensemble le cndd



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)