L’enrôlement des électeurs financé




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 16 juillet 2014  à 19 : 19 : 55
a

Un montant de 200 milles Euros vient de faire objet de signature entre l’Ambassadeur de France au Burundi et le Directeur pays du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ce montant est destiné à financer l’enrôlement des électeurs de 2015.

Au cours de cette séance des signatures le président de la Commission Electorale Indépendante a signalé que cet enrôlement commence avec le mois de septembre.

L’Ambassadeur de France au Burundi a proposé le respect de la feuille de route convenu entre le gouvernement burundais et les politiciens comme gage de bonnes élections. Il a signalé que les élections sont toujours un moment important dans la vie démocratique d’un pays comme l’a déclaré Mais, Guérrit Van Rossum fait savoir qu’elles ne suffisent pas à elles seules pour remplir les exigences du fonctionnement démocratique.

« La feuille de route convenue entre les autorités et les parties politiques consolidera un climat serein et ouvert qui précédera les élections. La mise en œuvre sincère de cette feuille de route sera le gage du déroulement paisible et ouvert des élections », a déclaré l’Ambassadeur de France au Burundi.

A ce prix, indique-t-il que le gouvernement qui sortira des urnes confirmera et renforcera la place que le Burundi a su se tailler dans le conseil des Nations et en Afrique.

Dans le même sens, le Directeur pays du PNUD dit que le dialogue et le respect mutuel doivent être garanties pour le bon déroulement des prochaines élections.

Selon Xavier Michon le but ultime des élections est d’aller vers une gouvernance participative et responsable pour l’intérêt de tous les Burundais, et estime que le processus électoral et la paix offrent le meilleur espoir.

Il dit que Les élections donnent aussi une opportunité pour le peuple de poser un certain nombre de questions simples et fondamentales.

« Cependant la paix et la sécurité ne s’obtiennent pas sans effort. Il faut les cultiver par le dialogue, la compréhension, le respect mutuel et la démocratie, tout en assurant les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés » ; a annoncé le Directeur pays du PNUD.

Le président de la CENI quant à lui dit que cette signature des accords de financement vient dire au public national et aux partenaires techniques et financiers que l’appui au processus électoral de 2015 est une nécessité. P Claver Ndayicariye a également annoncé que le calendrier détaillé des prochaines élections sera présenté vendredi prochain.

Quant au budget nécessaire pour le financement des élections, il a indiqué qu’il s’agit bel et bien de 60 millions de dollars américains.

P C Ndayicariye rappelle plutôt qu’en matière électorale « le budget est évolutif ».Il peut évoluer à la baisse comme il peut évoluer à la hausse en fonction de plusieurs facteurs, a-t-il déclaré.

Toutefois, il fait savoir qu’il reste optimiste pour le bon déroulement des élections.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

244 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 23 juillet 2014   à 02 : 09 : 24

AHO YOTUBWIYE KO AZOKOSORA KUGIRA AMATORA YA2015 NTABE NKAYAHERUKA,AHO YOHANUYE KUGIRA IMIGAMBWE YOSE IGIRE UBWIGENGE BUMWE MU VYEREKEYE KUSHIKIRA ABANYAGIHUGU,AHO YOVUGANYE NA LETA AKONGERA AGAHANURA KUGIRA LETA IREKE KUCAMWO KUBIRI IMIGAMBWE KUGIRA HABE ICUKA CIZA MURI POLITIQUE ,WEWE NA BA SHEBUJA NTAKINDI BABONA ATARI AMAHERA
EMWE REKA TURINDIRE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 35 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)