Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 22 juillet 2014  à 16 : 10 : 16
a

Un hôpital de 3eme référence a ouvert ses portes en province de Karusi il y a quelques jours.

Il s’agit d’un hôpital doté du matériel médical de haute performance selon le médecin provincial de la province sanitaire de Karusi.

Mais le défi majeur qui reste à relever est le manque de « médecins spécialistes » qui peuvent manier cet équipement.

Le médecin directeur de la province sanitaire de Karusi indique que cet hôpital dispose d’abord des services généraux qu’on retrouve également dans d’autres hôpitaux de l’intérieur du pays. Il cite entre autre la médecine interne, la pédiatrie, la chirurgie ainsi que le service de gynéco obstétrique.

Emmanuel Ngendakumana signale aussi qu’il y a des services spécialisés. Il note celui d’imagerie, qui comprend le scanner, la radiographie moderne (qui utilise le mode numérique d’impression), le dialyse (qui permet de prendre en charge les patients atteints d’insuffisance rénal), l’ophtalmologie, la stomatologie, mais aussi le servie de laboratoire (qui est équipé d’une façon moderne).

« Au niveau du laboratoire, il y a manque de certains réactifs, mais pour le moment on peut faire la goute épaisse, la numération formule sanguine. En ce qui concerne la glycémie, l’urée-créatre, il n’y a pas encore certains réactifs », a déclaré le médecin directeur de la province sanitaire de Karusi

Concernant les médecins spécialistes, Emmanuel Ngendakumana indique qu’il y a aujourd’hui 2 spécialistes seulement, dont un pédiatre ainsi qu’un chirurgien.

Malgré le matériel moderne dont dispose cet hôpital, certains services manquent toujours de médecins spécialistes, et de ce point sont au point mort.

« Mais nous manquons déjà un gynécologue, un ophtalmologue, un dentiste ; un médecin qui peut tenir le dialyse, celui qui maintient le service d’imagerie (scanner) ainsi qu’un spécialiste en ortho rhino laryngologie(ORL) », a précisé Emmanuel Ngendakumana.

Pour relever ce défi, le gouverneur de la province de Karusi dit qu’il est en contact avec la Présidence de la République ainsi que le Ministère de la santé.

Richard Nzokizwanimana ajoute qu’il est aussi en contact avec certains Ambassadeurs pour trouver ces médecins à travers la coopération internationale, mais qu’il compte aussi passer par des associations de médecins.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

978 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mardi 22 juillet 2014   à 19 : 19 : 00

Et de dire que les DD ne font rien !!!!



Par bizoza   ce  mercredi 23 juillet 2014   à 17 : 40 : 41

BAZOBAKURA HE ABO BA SPECIALISTES BADASHAKA KUBAHA AMA BOURSE NGO BAJE KWIGA. HOPITAL ROI KHALED IRIKO IRABAFORMA ARIKO BARABIMYE BOURSE ZO KUJA KUBANDANYA. NONE IVYO BITALO BIHANITSE BUBAKA ATA MESURE D,ACCOMPAGNEMENT ZIRIHO, BIZOJA KUVURIRAMWO INKA.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 79 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 7 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 5 %)

Le centre de rééducation des mineurs devenu comme une famille à Ruyigi ,(popularité : 5 %)

Kirundo : La famine encore une fois à la porte ,(popularité : 5 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 5 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 4 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 4 %)

Rumonge : Un conflit foncier entre l’église anglicane et un particulier,(popularité : 4 %)