Bonjour une autre hausse des taxes




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 22 juillet 2014  à 12 : 51 : 11
a

Le gouvernement envisage revoir à la hausse la taxe de 1 % sur les produits de première nécessité de première nécessité notamment le sucre, le carburant, la farine, le tissu, tous les produits Brarudi et Burundi Brewery, l’eau minérale, la cigarette, les huiles produits localement et bien d’autres pour combler un déficit budgétaire de 44 milliards.

Selon en effet le projet de révision du budgétaire exercice 2014, une surtaxe de 20% portera aussi sur les tôles et clous fabriquées en dehors de l’EAC et sur les pagnes catégorie Kitenge.

Il sera aussi opéré un système de vignette fiscale pour l’étiquetage des produits importés notamment le vin, les liqueurs, les téléphones mobiles, les produits de beauté et bien d’autres à hauteur de 0, 250 USD, la vignette.

Ce projet de loi qui supprime les exonérations sur la TVA prévoit que chaque personne sera obligée de payer 30.000fbu à l’aéroport international de Bujumbura en cas de voyage vers l’étranger.

Suite à ce projet de loi le budget de fonctionnement de la présidence de la république augmentera de plus de 9 milliards au cours de cette année.

Dans l’exposé des motifs, le ministre des finances a souligné que le gouvernement va rehausser les taxes sur ces produits parce que les entrées des recettes ont baissé à cause notamment de la loi nouvelle loi sur l’impôt professionnel sur les revenus en vigueur.

De sa part, le président de l’Observatoire pour la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques lors d’une conférence de presse ce lundi a parlé de risque de persistance de la misère au Burundi.

Gabriel Rufyiri estime que le Burundi devrait plutôt envisager l’impôt sur la fortune au lieu d’entourer encore les Burundais dans l’engrenage de la pauvreté.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

281 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 59 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 20 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 13 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 12 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 12 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 11 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 11 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 11 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 11 %)