L’Adc ikibiri dénonce une peine dissuasive




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 23 juillet 2014  à 16 : 01 : 02
a

Une année de servitude pénale et 50 mille francs d’amende. Telle est la peine prononcée contre les 7 jeunes imbonerakure du CNDDFDD, surpris dans la nuit de dimanche à lundi dernier, entrain de piller, les passants de la route Bujumbura-Cibitoke, plus précisément sur la colline Kagwema en commune Gihanga de la province Bubanza.

Ce procès avait été placé parmi les procès rapides dans le système de la permanence pénale, étant donné que ces jeunes avaient été surpris en flagrant délit en commettant cette infraction.

Ces jeunes étaient même armés d’un fusil, des gourdins et des machettes lors de leur arrestation, mais celui qui avait sur lui un fusils a pu s’échapper à l’arrestation par l’armée en patrouille.

Au total, il s’agissait de 8 jeunes dont un ancien militaire de la force de défense nationale, mais un (cet ancien militaire) a pu s’echapper.

Le ministère public avait requis contre ces jeunes imbonerakure une peine maximale de 20 ans de servitude pénale, et de 100 mille francs d’amende pour chacun.

L’Alliance des Démocrates pour le Changement s’insurge contre la peine, ci haut mentionnée, retenue par le juge.

« Le code pénal burundais ne prévoit pas une telle sanction d’une année de servitude pénale et 50 mille francs d’amende pour l’infraction de vol à mains armés (vol qualifié), la sanction va même au delà de 20 ans », a déclaré le président de l’Adc Ikibiri Léonce Ngendakumana.

Léonce Ngendakumana y voit plutôt une main invisible dans cette affaire.

« Ces jeunes imbonerakure, … ces bandits d’ailleurs qui ont été attrapés sont sous la haute protection du parti Cndd fdd qui les a mandaté pour poursuivre leurs activités déstabilisatrices, et c’est pour cette raison qu’ils ne vont pas écoper cette peine de 20 ans d’emprisonnement », a souligné Léonce Ngendakumana , qui souhaite d’ailleurs que le ministère public interjette l’appel.

De son coté, le secrétaire général du parti Cndd fdd en commune Gihanga avait nié, lundi dernier, toute responsabilité de ces jeunes imbonerakure dans cette affaire.

Olivier Nahimana affirmait bel et bien que ces jeunes participaient dans les activités de maintient de la paix.

Il reconnaissait seulement pour erreur commise, le fait que ces jeunes n’avaient pas été accompagnés par la police de la localité, dans ces activités de maintien de la paix menée par les comités de sécurité.

.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

509 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 23 juillet 2014   à 19 : 43 : 35

AKO NAKAMARAMAZA KUBONA ABANTU NKABO BAFASHWE BAFISE IBIGWANISHO BATARONKA IGIHANO KIKWIRANYE NAYO MAKOSA,ARIKO ABA MSD ATA KOSABARIMWO ATA NI BUYE MU NTOKE BAFATANYWE,BACIRIWE UMUNYORORO UTEYISONI,RABA NAMWE IYONTWARO YA CNDD FDD UTARI MURUWO MUGAMBWE NTAKWIYE KUBAHO,IKITAVUGWA CO NUKURONKA AKAZI,NIBINDI VYOSE BITEGEKANIJWE NAMATEGEKO
EMWE IMANA IZODUKINGIRE NTIDUSUBIRE KURONKA ABATEGETSI NKABO



Par GoodWillConquerEvil   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 14 : 12 : 38

Bon retournons un peu dans le passE. Quand le MSD s’est voulu comme mouvement pour la securitE et la democratie, ils ont dit non soi-disant que la securitE n’etait la preoccupation d’aucun parti po ou alors des civils. on a rectifiE après tout la solidaritE est une securitE. Si les imbonerakure on le droit de detenir des armes, c’est qu’ils sont plus des civils. Pourquoi les citoyens d’une meme nation n’ont pas les memes droits.



Par bizoza   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 15 : 58 : 52

HAMA NGO IMBONERAKURE NTIZARONSE IBIGWANISHO.



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 18 : 45 : 38

EREGA ABARUNDI BARI BAKWIYE GUFATIRA AHO NYENE,IMBONERAKURE ZIKIZURA MW IJORO,ZIKABA ZIBA ZIFISE IBIKOTI BIREBIRE,IMIPANGA AMAHIRI NI NKOHO,WUMVA HARAHO BITANIYE NA BIMWE MBONIMPA YAVUGA,NTIMWUMVA KO ARI URWEGO RWA GATATU APRES LES MILITAIRE, ET LA POLICE,
ADC IKIBIRI NIGERAGEZE YANDIKIRE AMAKUNGU AYO MAKOSA YOSE AGIRIGWA ABARUNDI,YONGERE ISABE ISHIMITSE ABAKURU B IMIGAMBWE BAHUNZE BAGARUKE NA BAPFUNZWE BAPFUNGUGWE,BAHEZE BAKORE CANE TURABE KO IYO NTWARO YOHAVA,AMATORA NIYAGENDA NEZA



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 18 : 46 : 18

EREGA ABARUNDI BARI BAKWIYE GUFATIRA AHO NYENE,IMBONERAKURE ZIKIZURA MW IJORO,ZIKABA ZIBA ZIFISE IBIKOTI BIREBIRE,IMIPANGA AMAHIRI NI NKOHO,WUMVA HARAHO BITANIYE NA BIMWE MBONIMPA YAVUGA,NTIMWUMVA KO ARI URWEGO RWA GATATU APRES LES MILITAIRE, ET LA POLICE,
ADC IKIBIRI NIGERAGEZE YANDIKIRE AMAKUNGU AYO MAKOSA YOSE AGIRIGWA ABARUNDI,YONGERE ISABE ISHIMITSE ABAKURU B IMIGAMBWE BAHUNZE BAGARUKE NA BAPFUNZWE BAPFUNGUGWE,BAHEZE BAKORE CANE TURABE KO IYO NTWARO YOHAVA,AMATORA NIYAGENDA NEZA



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 18 : 46 : 41

EREGA ABARUNDI BARI BAKWIYE GUFATIRA AHO NYENE,IMBONERAKURE ZIKIZURA MW IJORO,ZIKABA ZIBA ZIFISE IBIKOTI BIREBIRE,IMIPANGA AMAHIRI NI NKOHO,WUMVA HARAHO BITANIYE NA BIMWE MBONIMPA YAVUGA,NTIMWUMVA KO ARI URWEGO RWA GATATU APRES LES MILITAIRE, ET LA POLICE,
ADC IKIBIRI NIGERAGEZE YANDIKIRE AMAKUNGU AYO MAKOSA YOSE AGIRIGWA ABARUNDI,YONGERE ISABE ISHIMITSE ABAKURU B IMIGAMBWE BAHUNZE BAGARUKE NA BAPFUNZWE BAPFUNGUGWE,BAHEZE BAKORE CANE TURABE KO IYO NTWARO YOHAVA,AMATORA NIYAGENDA NEZA



Par Oscar NDABAZANIYE   ce  vendredi 15 août 2014   à 17 : 27 : 31

imisi y,igisuma ni 40, iy’abicanyi yo ni ingahe ? jewe ndarushe



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 26 %)

Le calme semble être revenu à la prison centrale de Gitega,(popularité : 5 %)

De la perpétuité requise pour les présumés putschistes ,(popularité : 4 %)

Près de 100 jours d’incarcération de Mbonimpa, les messages de soutient tombent,(popularité : 3 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 3 %)

Journée mondiale de la liberté de la presse : Une célébration sur fond d’inquiétude ,(popularité : 3 %)

Les prisons centrales enregistrent des effectifs pléthoriques de détenus ,(popularité : 3 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 3 %)

Le Parquet Général de la République gèle d’autres comptes bancaires,(popularité : 3 %)

Bubanza : Vingt ans de prison ferme pour Nyabenda Boniface qui a tué son frère,(popularité : 3 %)