2015 : Bujumbura responsable d’un chaos politique organisé




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 24 juillet 2014  à 10 : 15 : 05
a

Le politologue Julien Nimubona estime les élections prévues en 2015 ne rassurent pas au regard du climat politique caractérisé notamment par l’immixtion de l’exécutif dans tout le fonctionnement des institutions politiques Burundaises.

Au cours d’une analyse sur le processus électoral sur la vie politique du Burundi de 2015, le professeur a jeté une série de responsabilité de la crise politique sur le gouvernement actuel.

Il a indiqué que le pouvoir politique de Bujumbura veut profiter des hommes politiques qui ne jouissent pas de légitimité pour gagner les élections prévues en 2015.

Pour lui, ce n’est un secret pour personne que les hommes politiques comme Rwasa Agathon , Charles Nditije, Nyangoma Léonard et bien d’autres ont derrière des membres dans leurs organisations politiques respectives.

Le gouvernement veut se servir des hommes qu’il a placés à la tête de leurs partis politiques respectifs pour montrer à la face du monde qu’il existe une opposition politique , qui hélas, n’est qu’un semblant .

Même si ces hommes politiques jouissent d’une légalité, ils ne sont pas du tout légitimes parce que la légitimité se conquiert chaque jour.

« Les peuples se conviennent d’abord sur ce qui leur est convenable et s’entendent pour couler ce convenable dans la légalité » a-t-il souligné.

Selon lui, les élections de 2015 risquent de faire objet de contestation parce que d’ores et déjà les hommes politiques disposant d’une légitimité auprès des électeurs ne sont pas libres de mouvement.

« les pouvoirs publics se servent même de la police pour limiter leurs mouvements » a dit le politologue Nimubona, prédisant d’ailleurs une possibilité de contestation des élections de 2015 si les choses restent comme ça.

Pour lui, l’environnement politique en matière de paix et sécurité, de violations des droits humains, de l’absence d’une justice indépendante au Burundi et bien d’autres ne tranquillisent pas pour 2015.

Les bailleurs de fonds vont-ils soutenir financièrement les élections prévues en 2015 au Burundi au regard de ce contexte ?

« Les bailleurs de fonds ne sont pas stupides, ils ont leurs propres analystes de l’environnement politique » a t- il ajouté.

De sa part, Bujumbura responsable d’un chaos politique organisé et ses effets sur 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

422 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par weah Mzalendo   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 12 : 14 : 51

Ibi n’umwana yonka arabibona ntibikeneye Professeur Yuliano kuvyerekana. Ahubwo iyo atwereka ivyo yita "contestation"uko vyohava bimera. Ni intureka z’abanywanyi canke ni Leta izogumura abanyagihugu ?
Uko tubibona intandaro izoba uko kuzibira urubuga rwa politique hanyuma abo bazibiwe nabo nka ba Rwasa n’abandi ntaco bokora kuko n’ubu ntaco bashoboye kuko barugaranywe nk’igitungwa mu ndaro yaco canke uwupfungiwe muri cave.
Nk’uko n’ubu ataco bashoboye niko no muri 2015 canke inyuma ataco bazoshobora. Hari amahoro uko tubibona rero mugabo ivyo mu ntamatama ata bikorwa nyezina bizovurwa nk’uku uyu Professeur abisigura.
Uti vyari kugenda gute ? Aho avuga ko abafasha bafise ubwenge na Leta irabufise kandi burya ntawuja kuzimya aho atabona umuriro. Abo bafasha batabona ico opposition iriko irakora hanyuma Leta ibashikira ikerekana ko Konsiliya, Feruzi canke Yacobo bari ku migambwe ya opposition hari ukundi bobivuguruza (diplomatie). Ni guhisha igihute mu mpande zose mukerekana ko feuille de route, code de conduite na loi électorale ari inkaratasi zo guhuma amaso. Abanywanyi bagahera ubu niba batacerewe mu myiyerekano ko baniganywe ijambo kandi ko ubutegetsi bubegekako abarongozi batatoye, bagasaba Leta gufasha imigambwe kwiyunga aho kuvubikira isamburwa ryayo canke mbere no kuyisambura ku nyungu zayo. Bikaja mu ma rapports, hagasabwa ibiganiro, hakaba kugondoza leta naho bitoca mu nguvu mugabo abaniganywe ijambo bakaryerekana. Kuko niko bigenda intwaro idaha ijambo abantu naho boba bake,havamwo vyinshi harimwo n’imigumuko benshi biyamiriza. Ngira barabizi i Burundi iyo ibintu vyaciye kandi tubona ko bibandanije uko ariyo mperezo. Ntawuvyipfuza ariko hari des signes mbi cane aho mu gihugu cacu.



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 19 : 41 : 07

URAKOZE MUSHINGANTAHE JULIEN NIMUBONA ,NIMUJE MURAVYEREKA AMAKUNGU KUGIRA ABARUNDI BAKINGIGWE NTIHAGIRE AMARASO ASUBIRA GUSESEKA,MU BURUNDI TWABUZE VYINSHI KANDI DUTAKAZA BENSHI HARI HAGEZE AHO ABARUNDI BIRUHUTSA
ATA MAHORO,NTA MATORA ,ATA MATORA NAHO ,ABO BANTU BAZOHAVA BASHAKA KUGUMA KU BUTEGETSI,MUGABO BOBA BIHENZE ABARUNDI NTIBOVYEMERA AHO BATUGEJEJETWARUSHE,KO WIZE GUKINA UMUPIRA VYAMUNANIYE NGIRA UBWO BUHINGA NTIBWARI BUHUYE NIVYO GUTWARA,VYIZA LERO NUKWO HOZA ABO MUBUHINGA BUGOMBA GUSA NI BIKOGWA UMUKURU WI GIHUGU AKORA



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 24 juillet 2014   à 19 : 41 : 34

URAKOZE MUSHINGANTAHE JULIEN NIMUBONA ,NIMUJE MURAVYEREKA AMAKUNGU KUGIRA ABARUNDI BAKINGIGWE NTIHAGIRE AMARASO ASUBIRA GUSESEKA,MU BURUNDI TWABUZE VYINSHI KANDI DUTAKAZA BENSHI HARI HAGEZE AHO ABARUNDI BIRUHUTSA
ATA MAHORO,NTA MATORA ,ATA MATORA NAHO ,ABO BANTU BAZOHAVA BASHAKA KUGUMA KU BUTEGETSI,MUGABO BOBA BIHENZE ABARUNDI NTIBOVYEMERA AHO BATUGEJEJETWARUSHE,KO WIZE GUKINA UMUPIRA VYAMUNANIYE NGIRA UBWO BUHINGA NTIBWARI BUHUYE NIVYO GUTWARA,VYIZA LERO NUKWO HOZA ABO MUBUHINGA BUGOMBA GUSA NI BIKOGWA UMUKURU WI GIHUGU AKORA



Par Kinyamaguru Juvenal   ce  vendredi 25 juillet 2014   à 10 : 04 : 22

UYO MUTAMA JULIEN NINCABWENGE KOKO. ABONA KURE.IGITANGAJE,AKIRI MURI IYO RETA NTIYAPOLITOloGA.NONE ABONA KURE IYO ASHONJE GUSA ?uyo vyankiye ngo ikirago kiranyerera.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 9 %)

Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 5 %)

Burundi : Le président Nkurunziza trace la ligne rouge,(popularité : 5 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 5 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza prete serment aujourd’hui,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Un deuxième ombudsman burundais dont l’élection ne plaît pas à tous,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)