Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Serein malgré les turpitudes juridico-politiques




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 juillet 2014  à 21 : 10 : 13
a

Le défenseur des droits des droits humains là où il se trouve sous les verrous à la prison centrale de Mpimba a été ému le message de soutien qui lui a été envoyé par la fondation Henry Dunant ce vendredi lorsque les membres de la société civile lui ont rendu visite à la prison centrale.

il ne cessait de sécher ses larmes mais sans succès lorsque les défenseurs des droits humains lui ont adressé cette correspondance.

Un mouchoir à la main, Pierre Claver Mbonimpa n’a pas hésité de verser ses larmes en signe d’expression de cette joie sublime à son égard que la fondation lui a encore témoignée en signe soutien pour son œuvre dans la promotion des droits humains même là où il est incarcéré.

« La communauté des défenseurs des droits humains te dit courage, nous pouvons que t’encourager.

Nous aussi nous ne sommes pas épargné si tu es sous les verrous », a souligné Pacifique Nininahazwe en lui remettant cette correspondance.

Les activistes de la société civile ont aussi demandé au pouvoir de Bujumbura de ne pas oser prendre les vacances judiciaires d’aout en laissant Pierre Claver Mbonimpa aux prises avec ses geôliers.

« Nous en profitons pour demander à la justice Burundaise de porter cette affaire en audience publique avant le début des vacances judiciaires puisque Pierre Claver Mbonimpa est vraiment malade », a rappelé de sa part Vital Nshimirimana, du FORSC.

Les membres de la société civile engagées dans la campagne vendredi vert estiment que les juges qui pourraient être influencés par la chanson en décidant à propos du procès Mbonimpa comme l’a fait entendre le Conseil National de la Communication lorsqu’il a interdit la diffusion de la chanson Rekuriyo iyo ntama, (Liberez ce mouton en français) , devraient retourner dans les auditoires pour dire le droit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

259 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 5 %)

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »,(popularité : 3 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 3 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 3 %)

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé ,(popularité : 3 %)

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi,(popularité : 3 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 3 %)