Serein malgré les turpitudes juridico-politiques




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 juillet 2014  à 21 : 10 : 13
a

Le défenseur des droits des droits humains là où il se trouve sous les verrous à la prison centrale de Mpimba a été ému le message de soutien qui lui a été envoyé par la fondation Henry Dunant ce vendredi lorsque les membres de la société civile lui ont rendu visite à la prison centrale.

il ne cessait de sécher ses larmes mais sans succès lorsque les défenseurs des droits humains lui ont adressé cette correspondance.

Un mouchoir à la main, Pierre Claver Mbonimpa n’a pas hésité de verser ses larmes en signe d’expression de cette joie sublime à son égard que la fondation lui a encore témoignée en signe soutien pour son œuvre dans la promotion des droits humains même là où il est incarcéré.

« La communauté des défenseurs des droits humains te dit courage, nous pouvons que t’encourager.

Nous aussi nous ne sommes pas épargné si tu es sous les verrous », a souligné Pacifique Nininahazwe en lui remettant cette correspondance.

Les activistes de la société civile ont aussi demandé au pouvoir de Bujumbura de ne pas oser prendre les vacances judiciaires d’aout en laissant Pierre Claver Mbonimpa aux prises avec ses geôliers.

« Nous en profitons pour demander à la justice Burundaise de porter cette affaire en audience publique avant le début des vacances judiciaires puisque Pierre Claver Mbonimpa est vraiment malade », a rappelé de sa part Vital Nshimirimana, du FORSC.

Les membres de la société civile engagées dans la campagne vendredi vert estiment que les juges qui pourraient être influencés par la chanson en décidant à propos du procès Mbonimpa comme l’a fait entendre le Conseil National de la Communication lorsqu’il a interdit la diffusion de la chanson Rekuriyo iyo ntama, (Liberez ce mouton en français) , devraient retourner dans les auditoires pour dire le droit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

278 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 10 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 4 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 4 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 4 %)

Contradictions autour de la mise en place de la CVR : le peuple attend Godot ?,(popularité : 4 %)

Carnage de Gatumba : le jugement tombe « à huis clos »,(popularité : 4 %)

Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption,(popularité : 4 %)

Un membre du MSD sorti de l’hôpital et conduit en prison,(popularité : 3 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

HRW interdit de publier son rapport sur le Burundi, l’ONU s’inquiète ,(popularité : 3 %)