Burundi : Amnestie Internationale déplore la restriction des droits civils et politiques




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 29 juillet 2014  à 10 : 50 : 06
a

L’ONG internationale de défense des droits humains Amnesty International vient de sortir un communiqué de presse ce mardi dans lequel elle se déclare préoccupée par ce qu’elle qualifie de restriction des droits civils et politiques au Burundi. Tom Gison, chercheur à Amnesty International sur le Burundi parle de campagne musclée d’intimidation dont sont responsables les jeunes du parti au pouvoir dirigée contre les détracteurs du gouvernement.

« La répression orchestrée par le gouvernement contre la liberté d’expression et de réunion pacifique a de graves répercussions sur les droits humains dans la perspectives des élections prévues l’an prochain », a souligné Tom Gibson qui, en citant les points de certains autres partenaires du Burundi estime que cette tension a inéluctablement des liens avec les élections.

Cette organisation de défense des droits humains souligne aussi que dans ces bavures la jeunesse du parti au pouvoir entretient des liens avec les responsables de sécurité dans ces violations des droits humains. Plus inquiétant encore, cette ONG déplore de l’absence d’enquêtes indépendantes sur les critiques dirigées contre Bujumbura selon lesquelles certains jeunes seraient en RDC pour apprendre le maniement des armes.

Pour le chercheur à Amnesty International sur le Burundi, le défenseur des droits humains Pierre Claver Mbonimpa est sous les verrous pour avoir osé critiquer cette situation qui prévaudrait en RDC et qui vient se greffer sur une probable d’armes distributions d’armes au jeunes du parti au pouvoir qui aurait eu lei à travers certains coins du pays.

Outre le Burundi, Amnesty International interpelle l’Union Africaine à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour prévenir le Burundi des risques de violations des droits humains en passant notamment par le système continental d’alerte rapide.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

955 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 29 juillet 2014   à 21 : 17 : 33

TURASHIMA KO AMAKUNGU ARIKO ARABONA IBIGIGWA MU BURUNDI ,ARKO KUBIBONA VYONYENE NTIBIKWIYE,BARI BAKWIYE KUTEGEKANYA INGENE BAZOKINGIRA ABARUNDI MU MAMATORA YA 2015,NIBAZA KO UMWAKA UTANGUYE HOBA HAMAZE KWERENWA ABACUNGERA UMUTEKANO ATARI IMBONERAKURE NI GIPOLISI CI BURUNDI,KUKO ABO TUBONA BAKORERA CNDD FDD ,BOKWEREKANA LERO HAKIRI KARE ABAZOBA BAHAGARARIYE BOSE MU MATORA MUGABO BIKAMENYWA HAKIRI KARE,BITABAYE IVYO ABATWARA IMIGAMBWE ITAVUGA RUMWE NU BUTEGETSI ,BAZOKWICWA ABAMENYESHA MAKURU,NABO MURI SOCIETE CIVILE BAPFUNGWE CANKE NABO NYENE BICWE IKITAVUGWA NABANYAGIHUGU ONU LERO YOHABERA MAGABO,AHANDIHO 1993 MU BURUNDI NA1994 MU RWANDA NTIMUGIRE BIRIKURE



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 31 juillet 2014   à 21 : 39 : 09

NGIRA NONGERKO ,KO IKITUMA CNDD FDD ATACO NI NTARO YABO ATACO BATINYA MBERE UMENGO BAZOKWAMA KU BUTEGETSI
JEWE LERO MVUGA NTI IYO UMUNTU YAKOZE IBIBI VYINSHI ASIGARA ABONA KO ATACO ACERA AKASHISHIKARA IYO NZIRA YBAZA KO AZOTEBA AGASHIKA KUCO ASHAKA
ARICO GITUMA ABARUNDI BOJA HAMWE ,NAMAKUNGU AKABASHIGIKIRA KUGIRA BAKURE UBWO BUTEGETSI



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 31 juillet 2014   à 21 : 40 : 44

NGIRA NONGERKO ,KO IKITUMA CNDD FDD ATACO NI NTARO YABO ATACO BATINYA MBERE UMENGO BAZOKWAMA KU BUTEGETSI
JEWE LERO MVUGA NTI IYO UMUNTU YAKOZE IBIBI VYINSHI ASIGARA ABONA KO ATACO ACERA AKASHISHIKARA IYO NZIRA YBAZA KO AZOTEBA AGASHIKA KUCO ASHAKA NAHO BOBA BABONA KO ATACIZA KIRIMWO
ARICO GITUMA ABARUNDI BOJA HAMWE ,NAMAKUNGU AKABASHIGIKIRA KUGIRA BAKURE UBWO BUTEGETSI



Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 1er août 2014   à 17 : 28 : 27

NAGIRA KANDI NONGERE MVUGA NTI KO UMUKURU AZOJA MU NAMA MPUZAMAKUNGU KANDI AGAYA AGWIZA NU BUSA IMPANURO BAMUHA ,UBUHO AZOKWUMVA YONGERE AKORE IVYO BAMUSABA ,AZOKWUBAHUKA ASIGE MBONIMPA AGWARIYE MU MPIMBA
NAGIRA MBAZE NAHO MUTAJA KUNYISHURA,KO NUMVISE NGO UMUKURU WI GIHUGU NTATORA AGATIRO BATARIRIMVYE ,IYO AGIYE MU MAKUNGU AGENDA ATWAYE ABARIRIMVYI,EMWE USANGWA ARUKWO,NDAVYE INGENDO AGIRA BWABUNDI UBURUNDI TUVUGA NGO BURAKENYE,TURIHENDA BURATUNZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Abdoulaye Bathily, nouveau médiateur dans la crise burundaise ,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)