Enseignement Supérieur : Plus de questions que de réponses




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 30 juillet 2014  à 09 : 09 : 00
a

L’absence d’implication de l’inspection de l’enseignement supérieur dans le fonctionnement de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique était au centre des questions orales au sénat où était invité le ministre Joseph Butore ce mardi.

Le sénateur Sylvestre Ntibantunganya a souligné que les Universités de manière générale échappent au contrôle de l’inspection de l’enseignement supérieur au regard des écarts par rapport au fonctionnement dans les Universités notamment eu égard au faible niveau des étudiants.

Ils ont aussi déploré les retards des années académiques notamment à l’Université du Burundi qui a souvent pour conséquence la combinaison des promotions avec comme corollaire l’absence de salles d’auditoires capables de contenir des effectifs pléthoriques d’étudiants.

Ses sénateurs ont demandé au ministre de tutelle de rendre des sanctions qui s’imposent pour venir à bout des problèmes qui se posent dans les Universités.

« Si vous voulez être utile à ce pays osez montrer à la face du monde qu’un diplôme est toujours fruit de mérite et nous sommes derrière vous », a souligné le sénateur Sylvestre Ntibantunganya.

Au moment où le sénat était en séance des questions autours des difficultés qui prévalent à l’UB , le président du syndicat du personnel enseignant de l’Université du Burundi a de sa part souligné que s’ils veulent venir à bout des difficultés qui font parler d’elle dans cette Université, le gouvernement doit savoir que certaines fonctions sont incompatibles avec les penchants politiques mais qu’elles sont plutôt fruit de matière grise des candidat.

Les années qui se rentrent dedans doivent aussi être une préoccupation pour le ministère selon le professeur qui a en même temps souligné son désir de voir l’Université du Burundi dotée d’une loi régissant son fonctionnement.

Pour lui, cette séance des questions orales est loin d’être une solutions aux problèmes qui font parler d’elle à l’Université du Burundi qui engage en catimini son personnel et manière pléthoriques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

261 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 2 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 2 %)

Une ignorance du ministre de la santé intrigue l’ABDDM ,(popularité : 2 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 2 %)