CNTB : Les dossiers intouchables seront résolus




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 31 juillet 2014  à 07 : 44 : 06
a

Monseigneur Sérapion Bambonanire a parlé d’une confiance accrue de la part des sinistrés burundais envers la Commission Nationale des Terres et autres Biens lorsqu’il a déclaré que durant ce semestre plus de 1377 conflits fonciers ont trouvé solution au niveau de la CNTB.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a en effet animée autour des réalisations de la CNTB Monseigneur Sérapion Bambonanire a indiqué que ladite commission a aussi reçu des nouvelles plaintes estimées à 1022.

« La plupart de ces dossiers proviennent des provinces Bururi, Makamba et particulièrement de la mairie de Bujumbura où les personnes étaient jusque là intouchables » a souligne Monseigneur Sérapion Bambonanire qui a en même temps déclaré une lutte pacifique sans merci aux détenteurs illégaux des maisons dans la commune de Rohero.

« D’ici peu, nous allons nous y mettre avec énergie », a encore ajouté Monseigneur Sérapion Bambonanire.

Monseigneur Sérapion Bambonanire estime que la restitution des maisons se passera sans heurts en commune de Rohero.

« Nous sommes sur qu’il n’y aura pas de guerre à Rohero » a martelé, le président de la CNTB, Monseigneur Sérapion Bambonanire.

Il a dénoncé certains hommes politiques et certains médias qui ne cessent d’intoxiquer dans l’opinion une mauvaise image des activités jusque là accomplies par la CNTB.

Pour lui, la restitution des terres et d’autres biens aux anciens propriétaires est aussi une question de droit.

Il a appelé les personnes qui sont toujours réticentes aux activités de la CNTB à faire preuve de compréhension pour remettre les terres dans lesquelles ils sont si biens elles ne sont pas les leurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

334 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

Le fonds mondial exige à SEP-CNLS le recouvrement de 283063 Dollars US,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)